Près de Caen, le sport adapté est entré dans la routine

L'UNSS réunissait mercredi 21 février 2018 une centaine de collégiens dont neuf handicapés à la piscine de Colombelles (Calvados) pour une après-midi consacrée à la natation avec des épreuves qui mêlaient tout le monde.

Près de Caen, le sport adapté est entré dans la routine

Encadrés par l'UNSS, des enfants handicapés ont pu nager au côté des valides, dans des rencontres où chacun apprend de l'autre. © UNSS Calvados

Par Anthony Derestiat

Des élèves en situation de handicap et d'autres valides ont nagé ensemble à la piscine de Colombelles (Calvados). Le sport partagé continue de bien fonctionner dans le département. À l'image de l'après-midi du mercredi 21 février 2018 durant lequel l'UNSS organisait des épreuves de natation du 25 mètres et 50 mètres quatre nages. "Les handicapés ne viennent pas seulement pour s'amuser dans l'eau, mais pour la compétition. Certains ont du mal et finir les courses sous les encouragements des autres les stimulent", explique Laure Pelletier, professeure d'EPS au collège de Colombelles.

Difficile pour les parents de se lancer

Ces moments d'échange entre enfants différents sont devenus habituels. "Les jeunes valides sont habitués, ils ne posent même plus de questions sur le handicap. Certains handicapés arrivent même à finir devant les valides car ils s'entraînent beaucoup en club".

En effet de nombreux clubs du Calvados sont adaptés aux sportifs en situation de handicap et le plus dur est de convaincre les parents de ces jeunes qu'ils peuvent eux aussi faire du sport. "Finalement, les parents finissent toujours par être très émus de voir que leur enfant est très bon dans un domaine, ce type d'événements est enrichissant pour tout le monde", conclut celle qui avait été récompensée par le Sénat l'an passé pour son action pour le sport partagé.

TOP SPORTS

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES