Les voyageurs "en viennent aux mains" sur la ligne SNCF Le Havre-Rouen-Paris

L'Association de défense des usagers du rail normand dénonce la dégradation des conditions de voyage sur la ligne Le Havre (Seine-Maritime) - Rouen - Paris. Les témoignages se multiplient depuis quelques jours et font état de situations parfois critiques dans certains trains.

Les voyageurs "en viennent aux mains" sur la ligne SNCF Le Havre-Rouen-Paris

Les usagers de la ligne Le Havre-Rouen-Paris dénoncent la multiplication des retards, des annulations et la dégradation des conditions de voyage. © Tendance Ouest

Par Amaury Tremblay

Les usagers des lignes Intercités entre Le Havre (Seine-Maritime), Rouen et Paris n'en peuvent plus des problèmes. Ils dénoncent la multiplication des retards, des annulations et des conditions de voyage qui se sont dégradées. L'Association de défense des usagers du rail normand (Adurn), qui soutient la ligne seinomarine, vient d'ailleurs de lancer une pétition. Elle sera notamment adressée au Premier ministre et à la ministre des Transports.

    • Lire aussi : Trains en Normandie : une pétition pour un "service fiable et de qualité"

Selon les usagers, ça fait un mois que les problèmes se multiplient entre Le Havre et Paris. "La SNCF a d'abord évoqué les problèmes de neige et d'intempéries, mais c'est désormais terminé et les difficultés perdurent, critique Mathieu Marcinkiewicz, secrétaire de l'Adurn. Ce que nous mettons en cause, c'est la gestion qui a été faite de cette ligne depuis plusieurs années, on en paye le prix aujourd'hui."

450 places pour 1000 voyageurs

Les témoignages se multiplient sur les réseaux sociaux faisant état des conditions de voyage, avec des personnes souvent debout ou assises dans les couloirs du train. "Ce qui se passe, c'est que l'on se retrouve dans un train de 450-500 places pour 1000 personnes", détaille Mathieu Marcinkiewicz. Certains voyageurs se retrouvent d'ailleurs bloqués sur le quai, "sans possibilité de monter dans le train".

Mathieu Marcinkiewicz décrit aussi des scènes de disputes lors de certains voyages : "Il y a des engueulades et des gens en viennent aux mains." Des usagers de la ligne décrivent aussi, sur les réseaux sociaux, des voyageurs "en pleurs" dans le train.

Sollicitée par Tendance Ouest pour réagir à cette situation, la direction Intercités Normandie à la SNCF affirme avoir "pris acte" du lancement de cette pétition. Cependant, elle ne souhaite pas commenter les problèmes en cours sur la ligne Le Havre - Rouen - Paris.

    • Bonus audio : Écoutez le reportage de Tendance Ouest :

0:00
0:00

TOP SOCIETE

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES

Lire 1 commentaire
  • Alaramasse dit:

    Le 01/03/2018 à 22h11

    C'est une blague? Les usagers de longue date comme moi savent très bien que le problème perdure depuis de nombreuses années. On croirait que c'est récent, mais pas du tout ! Ces problèmes je les connaissais déja dans les années 2000 et peut-être même que cela est antérieur. de 1h à 3h de retard parfois, aux suffocations en plein été, aux détournements insensés, et les contrôles dès que le service revient à la normale... Rien ne change hormis les bénéfices engrangés par la société et le prix du billet qui augmente... Société qui déraille complètement sur la qualité du service de pire en pire