Contrôle continu au baccalauréat : des inégalités entre les établissements ?

Contrôle continu au baccalauréat : des inégalités entre les établissements ?

40% de la note du baccalauréat sera désormais en contrôle continu. © Margaux Rousset

Le
Par : Pierre Durand-Gratian

Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a présenté, mercredi 14 février 2018, le nouvel examen du baccalauréat. 40% de la note sera prise en compte en contrôle continu, ce qui fait craindre à certains professeurs des disparités entre les établissements.

Le détail de la réforme du baccalauréat a été présenté, mercredi 14 février 2018, par Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale.

    • Lire aussi : La réforme du bac et du lycée: les principaux points de changement

Elle prévoit notamment la disparition des filières L, S et ES, qui seront remplacées par un tronc commun dès la première. L'examen consistera quant à lui dès 2021 en quatre épreuves écrites, le Français, la philo et deux spécialités, et un grand oral interdisciplinaire.

Des modalités de notation variables ?

    • Lire aussi : Réforme du bac : ce qui change et ce qu'en pensent les futurs profs

Le contrôle continu sera désormais pris en compte pour 40% de la note finale, ce qui inquiète Jean-Marc Préel, professeur de sciences économiques et sociales au lycée Flaubert de Rouen (Seine-Maritime), et représentant FO éducation au niveau académique. "Ma crainte, c'est que chaque établissement ait des modalités de plus en plus différentes d'évaluation des élèves. Les épreuves nationales et anonymes garantissaient une égalité nationale devant le diplôme". Écoutez-le :

0:00
0:00


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques