Rugby : le rugby caennais en fanfare !

Rugby : le rugby caennais en fanfare !

Benjamin Thorel et les caennais ont été trop forts, beaucoup trop forts pour Dunkerque (63-0). © Léa Quinio

Le

Pour clôturer le mois de janvier, dimanche 28, le Stade Caennais a enchaîné avec brio devant Dunkerque (65-0) en Fédérale 3. Même topo chez les femmes, l'Ovalie Caennaise rencontrait la lanterne rouge de Rueil et s'est imposé 36-5. La mauvaise surprise de la semaine dernière a été digérée...

C'est ce que l'on appelle une véritable déculottée. Surfant sur une bonne dynamique depuis le retour à la compétition, le Stade Caennais n'a fait qu'une bouchée de Dunkerque dimanche 28 janvier 2018, lanterne rouge du championnat. Déjà plié à la pause (27-0), les locaux ont assuré le spectacle en deuxième période, en additionnant plus que deux fois la mise (65-0). Une vraie mise en confiance avant de recevoir le Havre, adversaire direct pour le haut de tableau, le 11 février prochain. "J'avais aligné une équipe expérimentale pour conserver un maximum de joueurs pour la suite. La mission play-offs est plus que jamais notre objectif. Les garçons sont concernés et vivent pour ce top 4. Le Havre sera un vrai test pour nous avec de l'adversité. On a vraiment à cœur de se racheter du match aller", précise Alexandre Bouteille.

L'Ovalie Caennaise a su réagir

Du côté de l'Armelle Auclair, les caennaises ont vite oublié leur contre-performance de la semaine passée contre Chilly-Mazarin (5-7). Bien concernées par l'enjeu que représentait cette rencontre contre le petit Poucet du groupe qu'est Rueil, Caen s'est logiquement imposé (36-5) en s'accordant même le bonus offensif. "Perdre la semaine dernière contre une équipe contre qui on avait largement la place et qui figure en bas de tableau nous a fait mal. Ça nous tenait à cœur de gommer cette erreur. Aujourd'hui, l'objectif était la victoire bonifiée et de ne pas repartir dans nos travers de la semaine dernière. Il fallait respecter le projet de jeu, c'est ce que l'on a fait mais il faut encore que les filles aillent de l'avant et ne se reposent pas que sur les leaders", glisse Sandra Rabier, l'une des cadres du XV féminin. Repos mérité, l'Ovalie retrouvera la compétition dimanche 18 février prochain, pour un derby face à Rouen. 


1234
Votez pour votre groupe préféré Papillons de Nuit
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques