13 novembre. Le message de Nathalie Goulet

13 novembre. Le message de Nathalie Goulet

Nathalie Goulet ans après le Bataclan, le message de la sénatrice UDI de l'Orne Nathalie Goulet. © Arnaud Châtel

Le
Par : Eric Mas

La sénatrice UDI de l'Orne Nathalie Goulet, Présidente de la Commission d'enquête sur les réseaux djihadistes en France et en Europe, a publié un communiqué ce lundi matin 13 novembre 2017. Deux ans jour pour jour après les attentats parisiens au Stade de France, aux terrasses des cafés et restaurants, et au Bataclan

Le Bataclan ...

Célébrer le drame du Bataclan c'est comprendre que la lutte contre le terrorisme est notre affaire à tous.

C'est ensuite rendre hommage à nos forces de police et de gendarmerie et aux services qui assurent la sécurité de notre pays, explique Nathalie Goulet.

Elle poursuit: C'est aussi un travail d'accompagnement et de solidarité à l'égard des victimes et de leurs familles et de leurs proches. De ce point de vue, nous avons encore beaucoup de progrès à faire, beaucoup ont exprimé leur solitude et leur sentiment d'abandon des pouvoirs publics et de structures mal adaptées à gérer un drame collectif de façon individualisée.

Il faut améliorer cette situation sans délai c'est une priorité un respect que nous devons collectivement aux victimes qui auraient pu être nous, nos enfants, nos parents!

Lutte contre le terrorisme

Enfin, la présidente de la Commission d'enquête sur les réseaux djihadistes en France et en Europe explique que sur la lutte contre le terrorisme aux mille entailles doit être plus efficace et gérer la prévention plus que la répression. Notre arsenal légal est bien suffisant, maintenant il faut s'attaquer aux sources de cette idéologie de haine et notamment, comme nous l'avons retenu dans notre rapport sénatorial, il faut organiser ici en France la formation des Imams et des Aumôniers et s'assurer que les mosquées qui ne sont pas le lieu de radicalisation soient gérées dans le respect des principes de la République.

C'est majoritairement le cas, mais il faut sérieusement reprendre le débat sur l'islam en France.

Pas d'amalgame?...

Nathalie Goulet estime qu'il faut éviter que notre naïveté bien pensante, pour que le fameux "pas d'amalgame" ne renforce une idéologie d'extrême droite, comme aux USA ou ailleurs en Europe. La sénatrice soutient la proposition de loi déposée par le rapporteur de la mission sénatoriale André Reichardt pour la formation des Imams en France.

Et la parlementaire de conclure: la France et ses voisins européens doivent trouver des solutions communes. C'est dans la Concorde que la France est forte, pas dans les clivages de haine. L'exaspération communautaire ne fait que le jeu des extrêmes.


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques