Hôpital d'Argentan : les personnels pénitentiaires contre la suppression des caméras

Hôpital d'Argentan : les personnels pénitentiaires contre la suppression des caméras

Les personnels pénitentiaires veulent un dispositif sécurisé dans les chambres de l'hôpital d'Argentan qui accueillent des détenus.

Le
Par : Eric Mas

Les caméras de surveillance dans les chambres sécurisées de l'hôpital d'Argentan (Orne), qui accueillent des détenus, ont été démontées. Les personnels pénitentiaires réclament un dispositif de remplacement.

Les caméras de surveillance installées dans les deux chambres sécurisées des détenus, lorsqu'ils doivent subir des soins à l'hôpital d'Argentan (Orne), ont été démontées début novembre 2017, car l'Observatoire international des prisons demandait à "préserver l'intimité de ces détenus".

Les personnels veulent un dispositif de sécurité

Près d'Argentan, à Coulandon, est implanté un important centre de détention, dont le syndicat professionnel de surveillants Ufap-Unsa-Justice réclame ce dimanche 12 novembre 2017, dans un communiqué, qu'un dispositif de remplacement soit rapidement mis en place pour assurer aussi bien la protection physique du détenu, que celle du personnel qui intervient dans ces chambres.


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques