Oissel : il multiplie les identités pour échapper à l'expulsion

Oissel : il multiplie les identités pour échapper à l'expulsion

Quatre mois ferme avant l'expulsion définitive

Le
Par : Patrick Joliff

Le prévenu jugé devant le Tribunal de Rouen (Seine-Maritime) s'est rendu coupable de non respect de l'arrêté d'expulsion qui lui a été signifié.

Charef Benali, 19 ans, est placé au Centre de rétention administrative de Oissel (Seine-Maritime) depuis le 26 août 2017 et comparait mercredi 11 octobre 2017 pour n'avoir pas fourni les informations nécessaires qui lui auraient permis d'obtenir un titre de séjour en bonne et due forme. Au lieu de cela, il a cumulé les identités et nationalités, refusant de se rendre aux Consulats des pays dont il se prétend ressortissant et a manifestement cherché à gagner du temps depuis un an. Il a déjà été condamné le 26 juin 2017 pour les mêmes faits, avec en outre un refus de se soumettre aux relevés d'empreintes génétiques et un ordre de quitter le territoire français.

À cela, il a opposé une demande d'asile politique qui lui a été refusée. À la barre, il déclare être néanmoins "d'accord pour repartir". Pour le Ministère Public, "le prévenu a systématiquement agi pour se cacher", tandis que sa défense retient que "l'acception du départ mérite une certaine clémence". Reconnu coupable des faits qui lui sont reprochés, le Tribunal le condamne à quatre mois de prison ferme, à l'issue desquels il devra quitter le territoire français, avec interdiction d'y revenir pendant cinq ans. 


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques