Orne : face au manque d'effectif, la grogne des pompiers

Orne : face au manque d'effectif, la grogne des pompiers

Les pompiers professionnels de l'Orne ont un coup de blues  © Photo d'illustration

Le
Par : Eric Mas

Des pompiers professionnels de l'Orne lancent un cri d'alarme : ils sont à bout, car trop souvent en mission, de plus en plus loin de leurs centres de secours, pour faire face à un manque de disponibilité des sapeurs pompiers volontaires.

Alors que la "Semaine de la sécurité" a débuté mercredi 11 octobre 2017 dans toute la France, dans l'Orne, c'est la grogne de sapeurs-pompiers professionnels.

Pas assez de volontaires disponibles

Comme dans beaucoup de départements, de moins en moins de pompiers volontaires sont disponibles et les professionnels sont de plus en plus sollicités, sur des interventions souvent éloignées de leurs bases.

Des pompiers à bout

Les pompiers professionnels n'en peuvent plus: ils craignent pour leur sécurité … mais aussi pour celle des citoyens.

L'adjudant-chef Vincent Douvenoult, pompier professionnel ornais:

0:00
0:00

Quelque 170 sapeurs-pompiers volontaires ont pourtant été recrutés depuis début 2017 par le Sdis de l'Orne, mais beaucoup travaillent, et ne sont donc disponibles que la nuit ou le week-end. S'ajoute à cela une augmentation exponentielle des transports de personnes que doivent effectuer les pompiers, face à un manque d'ambulanciers … ce qui ne correspond pas du tout à la mission de secours d'urgence des pompiers, et qui est chronophage.

Quatre caporaux ou caporaux-chefs sont actuellement en cours de recrutement au Sdis de l'Orne, pour combler des postes vacants.


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques