Calvados : en semi-liberté il casse un volet de son foyer d'hébergement

Calvados : en semi-liberté il casse un volet de son foyer d'hébergement

Le box dans lequel se tient le prévenu extradé au tribunal de grande instance de Caen (Calvados)

Le
Par : Joëlle Briant

Samedi 22 novembre 2014 un détenu en semi-liberté casse le volet du centre "La Cotonnière" qui l'héberge à Caen (Calvados). Il a du répondre de ce délit lors de sa comparution devant le tribunal de grande instance de Caen le mercredi 6 septembre 2017.

Jérémy Rousselin âgé de 29 ans a comparu devant le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) détenu pour d'autres causes le mercredi 6 septembre 2017. Il lui est reproché la détérioration d'un bien destiné à l'utilité publique le samedi 22 novembre 2014 dans l'agglomération.

Plus de 900 euros de préjudice matériel

Ce soir là l'homme qui bénéficie d'une semi-liberté regagne alcoolisé le foyer "La Cotonnière" qui l'héberge à Caen. Ayant, dit-il, tapé à la fenêtre pour qu'on lui ouvre, et personne ne réagissant, il a donc cassé le volet. Geste qui lui a valu l'exclusion du foyer qui se porte partie civile et sollicite plus de 900 euros de dédommagement. D'autre part 56 jours de réduction de peine lui ont été retirés. Le président bondit lorsque le prévenu l'informe qu'il a commencé à rembourser en donnant dix euros. "Depuis 2014 ? C'est ce qui s'appelle se moquer du monde !"

Impressionnant casier judiciaire

Le parcours judiciaire de l'homme est impressionnant : vols en réunion en récidive, escroquerie, violences sur personne vulnérable, menaces de mort, violences conjugales, usage de stupéfiants, vols avec destruction... dernièrement condamné à 8 mois fermes pour outrages, rébellion et violences aggravées, sa sortie est prévue pour février 2018. La procureure juge lamentable de dégrader un endroit destiné à lui apporter de l'aide et requiert 2 mois de prison avec sursis, une obligation de soins et une peine de travaux d'intérêt général.

La cour le condamne à 1 mois de prison ferme en raison de son casier et à 960,14 euros de préjudice matériel. "C'est une peine relativement clémente" estime le président en guise de conclusion.


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques