Dépakine : 2.000 à 4.000 cas de malformations majeures depuis 1967

Dépakine : 2.000 à 4.000 cas de malformations majeures depuis 1967

Le valproate ne doit pas être utilisées chez les femmes en âge de procréer ou enceintes © FRANCK FIFE [AFP/Archives]

Le

La Dépakine et ses dérivés sont responsables de la survenue de malformations majeures chez 2.150 à 4.100 enfants depuis le début de leur commercialisation en 1967, selon une première évaluation jeudi de l'agence du médicament et de l'Assurance maladie.

Cette évaluation du nombre d'enfants atteints par ce médicament - toujours disponible sur le marché - porte sur la période de commercialisation allant de 1967 à 2016 de la Dépakine (valproate) et de ses dérivés avec lesquels les mères ont été traitées pendant la grossesse pour épilepsie ou troubles bipolaires.


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques