FOOTBALL (Normandie) : L'AS Cherbourg (DSR) va-t-elle choisir le monde du football virtuel ? 

FOOTBALL (Normandie) : L'AS Cherbourg (DSR) va-t-elle choisir le monde du football virtuel ? 

Gérard Gohel et l'AS Chebourg vont ils franchir le pas de la gestion virtuelle ? Réponse dans les prochaines semaines...  © Celia Caradec

Le
Par : Sylvain Letouzé

Écarté il y a quelques mois par le FC Saint-Lô (Manche), le projet "United Manager" qui vise à faire gérer la vie et les matchs d'un club de football par des internautes pourrait rebondir à l'AS Cherbourg (Manche), où il a été présenté ce vendredi soir 3 février 2017.  

En Novembre dernier, le FC St-Lô avait refusé l'idée après plusieurs semaines de tohu-bohu. En ce début d'année 2017, le projet "United Manager", projet visant à faire gérer un club de football par ses supporters a été présenté et va être soumis au vote du bureau d'un autre club de la Manche, l'AS Cherbourg. 

Gérard Gohel, le président de l'ASC, l'a confirmé à notre correspondant à Cherbourg, "j'ai rencontré les porteurs du projet et ils nous l'ont effectivement présenté ce vendredi soir 3 février. Après 30 ans de présidence, je n'avais aucune raison de refuser cette présentation". L'ASC cherche à retrouver son lustre d'antan et cela pourrait donc passer par le fait de quitter les terrains en herbe pour les disques durs.

Les supporters au pouvoir avec "des décisions appliquées à 100%"

Car si l'on se penche sur le projet en question, les axes proposés posent forcément question. Il s'agit d'abord, pour les porteurs du projet que sont Bruno Belas et Stephan Lemarchand (ndlr : deux anciens joueurs respectivement au niveau amateur et au niveau professionnel) accompagnés de Frédéric Gauquelin (ndlr : créateur du Web FC dans le district du Calvados, en 2002) ont une ambition déclinée en trois axes : "inventer un nouveau modèle économique, mettre le spectateur au centre des décisions et dégager un budget additionnel"

D'entrée et au delà des joueurs eux-mêmes, cela concerne les entraîneurs. Tous diplômés à ces niveaux, les coachs seront équipés d'une tablette sur leur banc de touche et ce sont les supporters "qui auront le pouvoir avec des décisions appliquées à 100%" comme le précise la présentation de la société. 

150 000€ de cash et 10% du chiffre d'affaire pour le club

Toujours selon cette présentation officielle de la société porteuse du projet, le coach "devient le garant de la transmission et de l'application des consignes données par les supporters-internautes". La donne est simple, il s'agit de jouer au football sur ordinateur ou sur une console de jeux, mais avec de vrais êtres humains. 

L'être humain, au centre des préoccupations des instances du football français, la proximité comme axe essentiel de travail ainsi que la formation, valeur refuge des Districts et des Ligues depuis des années, tout cela serait forcément appelé à être modifié dans la pratique. Au même titre d'ailleurs que l'apport financier. 

Car la société "United Managers" n'est pas bénévole. Tout cela n'est évidemment pas gratuit. Et la promesse est même de taille pour le club qui s'engagerait. Le gain en cash est de 150 000 € répartis sur trois ans, 50 000 € à saison -1, à saison 0 et à saison +1. Le tout agrémenté de 10% du chiffre d'affaire de la société, par an. "Il s'agit de bénéficier d'une source de revenu récurrente et pérenne" mentionne ainsi le document officiel de la société, grâce aux inscriptions payantes des internautes. 

Gérard Gohel : "Pas question de se précipiter"

Présenté vendredi soir 3 février 2017 à l'AS Cherbourg, ce mode de gestion encore jamais vu dans la Manche, va être discuté dans les prochaines semaines, "pas avant" selon le président Gérard Gohel : "Pas question de se précipiter dans ce choix ! Je veux laisser le temps aux membres du club de bien tout analyser. Je reviendrai vers eux, ensuite, pour connaitre leur sentiment et leur décision" a ainsi confié le patron de l'ASC a notre correspondant avant de conclure, "que le choix se fera dans les meilleures conditions, eu égard au fait aussi que le déficit accusé lors de la desente de National est aujourd'hui épongé aux 2/3". Le choix se fera donc en toute sérénité. 


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques