Tendance Ouest

Rouen : Le Rêve de l'Escalier innove et séduit avec le Actu

Mickaël (à droite) et Jérémy, les deux libraires du Rêve de l'escalier

Rouen : Le Rêve de l'Escalier innove et séduit avec le "livre en attente"

08h51 - 14 aout 2013 - par T.B

Décidément, la librairie "Le Rêve de l'escalier", rue Cauchoise, à Rouen, n'en finit plus d'étonner. Sa nouvelle "innovation" est un vrai succès.

Après ses "lâchers" de livres dans la ville (book crossing), ses ateliers de jeux d'écriture, ses showcases au fond de la librairie et ses multiples autres projets croisant littérature, cinéma et musique, la vivifiante boutique dirigée depuis sept ans par Mickaël Féron a fait fort, cet été. Son nouveau "bébé" ? Le "livre en attente", une idée soufflée par Anthony Quindroit, un client, reprenant le principe, déjà développé à Rouen, du café en attente (appelé aussi café suspendu).

"De beaux élans de générosité"

"Le principe est simple : un client peut donner deux euros pour placer un livre en attente", explique Mickaël Feron, en montrant une cordelette située derrière le comptoir, où sont accrochés les bons. "Ce qui permet plus tard à un autre de choisir un livre de poche de son choix". Les bénéficiaires sont-ils, comme dans le cas des cafés en attente, des personnes en précarité ? "Je ne veux pas être trop strict, même si je privilégie bien sûr les gens à faibles revenus. Par exemple, l'autre jour, une mère célibataire est venue à la boutique avec ses trois filles. J'ai vu qu'elle ne pouvait pas leur payer un livre à chacune, donc je lui ai offert trois livres". Lancée en juillet, l'idée séduit. Début août, plus de 80 personnes avaient déjà joué le jeu en offrant un livre en attente à un inconnu.

"Ce que nous souhaitons, c'est que tout le monde se sente concerné, développe Mickaël Feron. Je vois de beaux élans de générosité. Maintenant, j'aimerais que mes autres confrères bouquinistes emboîtent le pas !" Réponse dans un nouveau chapitre.

Le Rêve de l'escalier, 14 rue Cauchoise, à Rouen. Tél. 02 35 71 18 10. La page Facebook de la librairie.

Partager l'article

Commenter l'article