Tendance Ouest

A Rouen,  Fabienne, Bac + 5 : Actu

Fabienne Gil conçoit et installe de salles de bain, y compris pour les personnes à mobilité réduite. Contact: 06 10 41 31 75
© Photo Jonathan Rohman

A Rouen, Fabienne, Bac + 5 : "Je suis plombier, et alors ?

08h00 - 03 juin 2013 - par T.B

"C’est évident, je dois davantage faire mes preuves qu’un homme". Fabienne Gil exerce un métier que l’inconscient collectif imagine réservé à la gent masculine. Elle sait prouver le contraire.

Il faut avouer que cette habitante de Bonsecours est, selon ses propres dires, la seule femme plombier carreleur installateur de salle de bains à œuvrer dans l'agglomération. Alors, dès son arrivée sur un chantier, Fabienne Gil a sa méthode pour asseoir sa légitimité et vaincre les éventuels désagréments. “Je rentre tout de suite dans la technique en parlant par exemple de la pression ou de la dimension des tubes”.

A l'assaut des salles de bain

Comment cette mère de famille à la féminité revendiquée s’est-elle retrouvée à charger sa fourgonnette pour partir à l’assaut des salles de bain de l’agglomération ? “J’ai grandi sur un chantier”, révèle-t-elle. “Mon père était chaudronnier soudeur : il a construit sa maison seul et je l’aidais tous les week-ends”. Son goût et son aptitude pour les travaux en tous genres ne datent donc pas d’hier.

Avant d’enfiler le bleu de travail, Fabienne Gil n’a jamais déserté les bancs de l’école. Bien au contraire. Titulaire d’un master en ressources humaines, elle a exercé de longues années en tant que cadre dans le secteur du BTP. Détentrice d’un bac +5, le terrain ne cessait pas d’être son quotidien, sa fonction lui permettant de passer l’essentiel de ses journées sur des chantiers.
Rattrapée par la crise, Fabienne Gil a été licenciée, la quarantaine passée.  L’occasion pour la “plombière” de laisser libre cours à une autre passion : l’écriture. Tout en passant son CAP Plomberie, elle a écrit deux livres fantastiques.

A son compte depuis presqu’un an, le carnet de commandes de la “plombière” lettrée de Rouen est déjà bien rempli.

Partager l'article

Articles sur le même thème

Commenter l'article