Saint-Lo, -2 °C / 6 °C

L’ACT de Canteleu organise divers types d’événements, comme ici la Fête des enfants, le dimanche 21 avril 2013. - Photo Fatimé Kotan

Le 28 avril 2013 à 14:00
Par : François Gillot

La profusion de restaurants turcs et de kebabs dans l’agglomération n’est ni une illusion, ni le fruit du hasard. La communauté issue de cet immense pays aux confluences de l’Europe et de l’Asie est présente en nombre à Rouen et dans ses environs.

A partir des années 70, un certain nombre de Turcs sont venus travailler en France. Ils espéraient économiser de l’argent et retourner au pays, mais à cause de la barrière de la langue, la plupart ont dû travailler dans la maçonnerie ou le ravalement”, raconte Mevlut Koca, dont les parents se sont précisément installés dans la région à cette époque. Aujourd’hui père de famille, il est également vice-président de l’Association culturelle turque de Canteleu. Selon Mevlut Koca, cette association rassemble, à elle seule, plus de mille membres, tandis qu’une autre a récemment vu le jour à Petit-Quevilly.

Bien intégrés

Nous sommes bien intégrés mais nous restons très attachés à nos racines”, explique quant à elle Fadimé Kotan, dont le frère tient le kebab Topkapi à Rouen. La jeune femme rappelle l’importance de la laïcité dans son pays d’origine depuis la fondation de la république turque par Atatürk, en 1923. “Le port du voile gagne du terrain, mais  il reste mal considéré dans la sphère publique. Et les femmes turques ont obtenu le droit de vote bien avant les femmes françaises”.


Réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir

12345
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques

L'Agenda avec Fred