Tendance Ouest

Fuite à Lubrizol Rouen : "non, ce n'était pas du mercaptan"! explique un toxicologue

09h40 - 01 février 2013 - par T.B

Selon le toxicologue André Picot, interrogé par l'hebdomadaire Le Nouvel Observateur, le gaz malodorant émis par l'usine Lubrizol de Rouen ne peut pas être du mercaptan.

"On nous explique que la synthèse du Dithiophosphate de zinc (PS2O2H.xZn) s'est emballée de manière incontrôlée dans l’usine rouennaise et a généré un gaz mal odorant sans toxicité importante : le Méthanethiol (nom chimique du mercaptan, ndlr). Or, si l’on s’en tient aux bases classiques de la chimie, ce type de réaction est proprement impossible", affirme André Picot, toxicochimiste et directeur de recherche honoraire au CNRS. Selon lui, il n'est pas impossible qu'il s'agisse plutôt d'hydrogène sulfuré, un gaz hautement toxique.

A lire sur le site du Nouvel Observateur

Commentaires

Réagir à l'article

Articles sur le même thème