Tendance Ouest

Les bains publics offrent un peu de chaleur aux rouennais les plus pauvres Actu

Ghislaine Noël et Claudine Delauney sont les deux visages des douches municipales depuis trente ans.

Les bains publics offrent un peu de chaleur aux rouennais les plus pauvres

09h00 - 21 janvier 2013 - par T.B

Tous les jours, des dizaines de Rouennais passent la porte du 42, rue Orbe. Là, ils y trouvent vingt cabines de douche, de l’eau chaude et du savon.

Uniques en Normandie, les douches municipales de Rouen ont attiré 4 500 usagers en 2012, un chiffre en légère augmentation après l’application d’un tarif unique il y a un an. Désormais, la douche de 45 minutes maximum coûte 50 centimes. Un euro avec savon, shampoing et serviette.

Reflet de la précarité

L’établissement est utilisé surtout par une population défavorisée. “Il y a trente ans, quand nous sommes arrivées, on croisait M. et Mme Tout-le-monde qui venait doucher la famille, des scolaires dans le cadre de programme d’éducation à l’hygiène, des ouvriers, des personnes âgées ou des étudiants”, se souviennent Claudine Delauney et Ghislaine Noël, les deux employées des douches. Ces dernières années, le visage de l’usager type est celui du SDF. “Nous constatons cette précarité croissante”, reconnaît ainsi Anne Mélot, la responsable du service. “Les douches municipales ont plus que jamais une utilité sociale”.

Pratique. Ouvert le lundi matin, mardi après-midi, jeudi, vendredi et samedi toute la journée.

Partager l'article

Articles sur le même thème

1 commentaires

  1. lucien
    22 janvier 2013 , 02:22

    a t'on le droit a un savon sans paraben et sans autre saloperie chimique pour un euro?

    Signaler un contenu illicite

Commenter l'article