Tendance Ouest

Le centre et la droite lancent Rouen Ensemble

15h14 - 06 décembre 2012 - par T.B

Plusieurs élus rouennais du centre et de la droite, dont Pierre Albertini, viennent de lancer Rouen Ensemble, un site internet de "démocratie participative". 2014 n'est pas loin.

"Construisons ensemble la ville que nous voulons !" Le slogan de Rouen Ensemble s'affiche sur toutes les pages du site internet que viennent de lancer quelques têtes d'affiche du centre et de la droite rouennaise : Nicolas Zuili, Pierre Albertini, Jérôme Hercé, Bruno Devaux, Laurence de Kergal ou encore Edith Calonne, pour ne citer qu'eux.

Pourtant, vous n'y trouverez aucune mention Centre Démocrates et Indépendants, UMP, MoDem ou autre... Rouen Ensemble veut ratisser large, sans logique partisane. De "simples" citoyens voire même quelques élus de gauche discrets participeraient à cette nouvelle "boîte à idées, boîte à débats", selon les mots de Jérôme Hercé.

Huit commissions thématiques

Le principe de Rouen Ensemble se base sur la "démocratie participative". "Sans censure", sauf "lorsque les internautes s'attaquent aux personnes", précise Nicolas Zuili. Le site internet doit permettre aux Rouennais de s'exprimer et de donner leurs idées pour "faire avancer Rouen".

Parallèlement, huit commissions ont été créées : environnement et urbanisme, dévloppement économique de Rouen et de l'agglomération, attractivité du centre-ville, familles et logement, école et jeunesse, vie associative et démocratie locale, culture, sport, santé et bien-être, sécurité et tranquillité. Celles-ci, majoritairement organisées autour d'hommes et de femmes politiques, réuniront aussi des acteurs économiques, des citoyens ou des représentants du monde associatif. "Ces commissions travailleront et évolueront en toute liberté", garantit Nicolas Zuili.

Les acteurs de Rouen Ensemble veulent croire à une "démocratie participative tous azimuts" et affirment que l'initiative ne préfigure pas de la constitution d'une future liste unique de centre-droit pour les élections municipales de 2014. "Nous n'en sommes pas là. La logique des partis aura bien le temps de revenir. Nous refusons simplement que le débat soit confisqué par tel ou tel parti", explique l'ancien maire de Rouen Pierre Albertini. "Nous ne cherchons pas à recueillir les idées des autres pour avoir ensuite le programme le plus vendeur", prévient de son côté Jérôme Hercé.

Le site de Rouen Ensemble

Partager l'article

Articles sur le même thème

Commenter l'article