Seine-Maritime : 30 mois de prison pour une caisse vide

Par P.J

15h35 - 03 octobre 2017

L'homme escomptait dérober la recette d'un bar de Seine-Maritime pour régler une dette. - Photo d'illustration

Un individu était jugé lundi 2 octobre 2017 devant le Tribunal de Rouen (Seine-Maritime). Il était accusé de vol par ruse avec effraction, défaut de permis de conduire et violences.

Le 26 juillet 2017, à Notre Dame de Bondeville (Seine-Maritime), Ousmane Dieng, 25 ans, attend la fermeture d'un bar pour s'y introduire afin de dérober la caisse. C'est ce que lui aurait conseillé une "connaissance". Ce jour-là, il se faufile donc sous le rideau de fer que le patron du bar descend. Armé d'une bombe lacrymogène et le visage recouvert d'une cagoule, il se retrouve nez à nez avec le tenancier puis une bagarre s'ensuit. Celui-ci se verra octroyer une incapacité temporaire de travail de cinq jours pour les coups subis. Bredouille devant une caisse vide, il prend alors la fuite à bord de la voiture de sa compagne et se dirige vers Maromme. Circonstance aggravante, il conduit avec un permis annulé. Le numéro d'immatriculation relevé, la Police ne tarde pas à le localiser, et se rend au domicile de son amie, chez laquelle on le retrouve. Il a pris soin de nettoyer ses vêtements. 30 mois de prison Jugé lundi 2 octobre devant la justice à Rouen, il explique que suite à une précédente condamnation, il était redevable de la somme de 5 000 à des parties civiles. Insolvable, il avait donc décidé de dérober de l'argent pour s'acquitter de cette dette. "Je regrette ce que j'ai fait", se contente-il de dire à la Cour. Pour le Procureur, "le prévenu a prémédité ses actes sciemment", tandis que sa défense souligne que "sans soutien, le prévenu a connu une véritable errance dont il faut tenir compte". Après délibération, le Tribunal le condamne à trente mois de prison ferme.   A LIRE AUSSI.Calvados : Un gérant de bar jugé pour banquerouteAvec la violence, les noctambules de Rio ne sont plus à la fêteCalvados : il casse deux dents à sa compagne et lui arrache les cheveuxAu tribunal de Caen: Elle a fait vivre un calvaire à sa mère de quatre-vingt-quatre ansOuistreham. Dans une fourgonnette, huit personnes dont une femme enceinte de six mois