Saint-Lo, 8 °C / 13 °C
Le 21 octobre 2012 à 13:41
Par : Maxence Gorréguès

Les souvenirs de la dernière "Schueberfouer", début septembre, s’agitent encore dans sa tête. Rencontre avec un Caennais parti s'installer au Luxembourg...

"C’est la plus grande fête de l’année au Luxembourg, à laquelle chacun des 500.000 habitants se doit de participer", s’enthousiasme Anthony Préel, un Caennais de 30 ans installé au Grand-Duché depuis deux ans. "Si on m’avait dit, lorsque j’étais étudiant à Caen en licence d’administration économique et sociale, que je viendrais un jour m’installer ici pour être avocat, je ne l’aurais pas cru."

Brassage culturel

Il s’est déjà expatrié à Madrid en 2006, Lisbonne en 2007 et Grenade en 2008 pour enseigner le français. Puis il s’est rendu à Nancy pour obtenir un Master de droit européen. Enfin, après avoir effectué un stage à Luxembourg, dans le cadre de la Commission européenne, il s’est engagé  en faveur d’un cabinet local en tant que juriste.

"Pour obtenir mon diplôme d’avocat ici, j’apprends le luxembourgois, une sorte de patois allemand", à raison de trois cours par semaine. S’il apprécie le brassage culturel, la moitié des résidents étant d’origine étrangère, il regrette en revanche d’avoir à débourser chaque mois 1.200 € pour un 60 m2 dans le centre de la capitale. "Mais au Luxembourg, les salaires suivent."

A lire également dans cette série "Expatriés caennais":

> Margaux, du soleil sud-africain aux icebergs
> François, des bancs de la fac de Caen aux prairies du Texas
> Elsa a trouvé son paradis en Guyane
> Eric, l'idylle allemande se poursuit à Berlin


Réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir

12345
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques