Calvados : il compte sur la prison pour se désintoxiquer

Calvados : il compte sur la prison pour se désintoxiquer

L'une des salles d'audience du tribunal de grande instance de Caen (Calvados)

Le
Par : Joëlle Briant

Mercredi 27 septembre 2017, un quadragénaire a été jugé par le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) pour des faits datant du mardi 4 juillet 2017 survenus à Douvres La Délivrande, au nord de l'agglomération. Il lui est reproché menaces de mort réitérées, outrages et rébellion envers deux personnes dépositaires de l'autorité publique.

Gilles Forrien, âgé de 41 ans a été jugé par le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) le mercredi 27 septembre 2017 pour avoir insulté, frappé et menacé de mort deux gendarmes, à Douvres La Délivrande le mardi 4 juillet 2017. Incarcéré et ne pouvant être extradé, l'audience s'est déroulée par vidéo-conférence.

Violences et menaces de mort

Ce jour-là, l'individu s'en prend à un homme qui, habitant en face de chez sa compagne, cause des problèmes à cette dernière. "Il avait dégradé la voiture de ma femme. Il était dans sa cour et se foutait de moi. Je voulais juste aller lui parler." Mais la "discussion" s'envenime au point que la gendarmerie est sollicitée. L'homme le prend très mal insultant et donnant des coups de tête aux gendarmes : "Je vous revois en civil, je vous bute !"

Durant l'audience, il admet qu'il n'avait pas l'intention de se laisser faire mais ajoute "quand je suis bourré, je dis des mots que je ne pense pas" En effet il accuse 1,82g d'alcool par litre de sang.

"Incarcéré il pourra se désintoxiquer"

Le casier judiciaire du prévenu contient huit mentions pour violences en état d'ivresse. Le ministère public requiert 5 mois de prison ferme ainsi que la révocation d'un sursis de 3 mois. Les deux victimes sollicitent 600 euros chacune de dommages et intérêts.

L'avocat de la défense explique que son client avait de grosses crises de cafard car son ex-femme qui s'occupait de leur enfant pouvait le laisser seul des jours durant. "Alors il buvait pour ne pas retomber dans les stupéfiants. Comme il suit un traitement, le mélange était mauvais. Désormais son enfant est placé. L'incarcération est finalement un moyen pour lui d'entreprendre une cure de désintoxication alcoolique"

Gilles Forrien écope de 4 mois de prison ferme (1 mois ainsi que la révocation de 3 mois de sursis). Il devra verser 300 euros de dédommagement à chacune des deux victimes. "Je suis désolé et j'assume." conclut-il.


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques