Edward Enninful, premier homme chargé de relooker le Vogue britannique

Edward Enninful, premier homme chargé de relooker le Vogue britannique

L'ex-mannequin et styliste britannique Edward Enninful (g) et le top-model britannique Naomi Campbell, le 1er mai 2017 à New York © Nicholas Hunt [GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives]

Le

Edward Enninful a pris mardi les commandes de l'édition britannique de Vogue, devenant le premier rédacteur en chef homme, noir et homosexuel à endosser cette fonction, avec l'objectif d'insuffler un nouveau souffle au célèbre magazine de mode.

L'arrivée de cet ancien mannequin et styliste de 45 ans, qui succède à Alexandra Shulman, coïncide avec les débuts de la bible britannique de la mode sur le réseau social Snapchat, où elle tentera d'élargir son lectorat.

"Le Vogue britannique est un grand magazine, ayant la créativité et l'innovation en héritage. J'ai hâte de continuer à produire un magazine beau et passionnant pour ses lecteurs", a déclaré le nouveau rédacteur en chef à sa propre publication.

M. Enninful, connu pour son activisme politique et ses propos provocateurs, a déjà attiré dans sa nouvelle équipe des célébrités dont il est proche, comme les mannequins britanniques Naomi Campbell et Kate Moss, le réalisateur et artiste Steve McQueen ou encore Grace Coddington, du Vogue américain.

D'origine ghanéenne, Edward Enninful a passé son enfance à Londres, où il a fait ses débuts dans la mode dans une agence de mannequin à l'âge de 16 ans. Deux ans plus tard, à 18 ans, il est devenu le plus jeune directeur mode en rejoignant le magazine britannique i-D.

Il a ensuite occupé différentes fonctions dans les éditions italienne et américaine de Vogue. Depuis 2011, il était directeur créatif et mode de la revue américaine W magazine, autre publication du groupe américain de médias Condé Nast International.

"Enninful est une sorte de pont entre l'establishment traditionnel de la mode et la nouvelle génération", écrivait l'influent site Business of Fashion en avril, à l'occasion de sa nomination. "La compétence essentielle d'Enninful est toutefois de pouvoir créer une imagerie puissante et mémorable, ce qui lui servira pour revitaliser la marque Vogue pour une nouvelle génération de lecteurs - et followers".

Lumière et diversité

Le nouveau patron du Vogue britannique offre un profil à l'opposé de celui de sa prédécesseure, qui est restée aux manettes du magazine de mode pendant 25 ans : il aime la lumière autant qu'elle fuyait le feu des projecteurs, postant régulièrement sur les réseaux sociaux des images de son mode de vie de célébrité.

Son chien Ru, un boston terrier qui porte le nom de la drag-queen RuPaul, rassemble par exemple quelque 11.500 abonnés sur son compte Instagram.

C'est "une personnalité influente dans les communautés de la mode, d'Hollywood et de la musique, qui façonne l'air du temps culturel", a dit de lui Jonathan Newhouse, le patron de Condé Nast International.

La nomination d'Edward Enninful a pourtant entraîné le départ de plusieurs membres de la direction du magazine centenaire, un mouvement qualifié dans la presse britannique d'"exode des filles posh" ("snob" en français), susceptible de donner un nouveau visage à l'équipe du magazine de mode, jusqu'ici perçu comme très largement blanc, féminin et friqué.

L'une d'entre elles, l'ex-directrice mode Lucinda Chambers, a reconnu le besoin de changement, admettant même n'avoir pas lu son magazine depuis plusieurs années, dans un entretien à la publication de mode Vestoj.com.

Fait officier de l'ordre de l'Empire britannique (OBE) en 2016, pour sa contribution à la diversité dans l'industrie de la mode, M. Enninful milite depuis longtemps pour davantage de pluralité dans ce milieu.

En 2008, il avait lancé un numéro "All black" pour l'édition italienne de Vogue. Il a également participé à l'élaboration du célèbre calendrier Pirelli pour l'année 2018, avec un casting uniquement formé de personnalités noires, comme l'actrice Lupita Nyong'o ou le rappeur Diddy.

Il a également collaboré à un petit film de protestation contre le décret controversé anti-immigration du président américain Donald Trump, intitulé "I am an immigrant" ("Je suis un immigré"), mettant en scène 81 personnalités de la mode.


1234
Guide de l'été
Trophées Espoirs de l'Economie 2017
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques