Près de Caen, les anciens locaux de la SMN reprennent vie sous une forme originale

Près de Caen, les anciens locaux de la SMN reprennent vie sous une forme originale

Ophélie Deyrolle, du Wip, chapeaute le projet de la Grande Halle.

Le
Par : Marie-Charlotte Nouvellon

La Grande halle de Colombelles (Calvados) reprendra bientôt vie: des travaux de réhabilitation commenceront en novembre. Un projet à 7 millions d'euros, porté par une association, le Wip, dans les anciens locaux de la SMN, aujourd'hui propriété de Normandie aménagement.

Inoccupée depuis 20 ans, la Grande Halle de Colombelles (Calvados), ancien atelier électrique de la SMN (Société métallurgique de Normandie), devrait bientôt reprendre vie. Début 2019, les 3 000 m2 du bâtiment accueilleront un "tiers lieu", un espace à mi-chemin entre la maison et le travail.

Bureaux et ateliers d'artistes

Bureaux pour travailleurs indépendants, salles de réunion mais aussi ateliers d'artisans, salles de répétition pour des artistes ou encore et surtout des lieux de convivialité avec un café-restaurant et une salle de réception qui pourra accueillir 1 000 personnes seront installés.

Ce mélange insolite formera "une communauté d'affaires bienveillante, un réseau de confiance, explique Ophélie Deyrolle, du Wip, l'association qui chapeaute le projet. L'idée est de montrer que, par exemple, une négociante en vins, une artiste peintre et un développeur web peuvent faire quelque chose en commun. Notre objectif est qu'elle soit accessible à tous: toutes les catégories socio-professionnelles mais aussi tous les publics, autant des habitants, des salariés, des passants, des sportifs…"

Leur point commun? Un même état d'esprit, "l'engagement autour de valeurs communes: le partage, l'entraide, l'inclusion et l'économie circulaire." Un fonctionnement original qui s'illustre notamment dans le loyer. Celui-ci est fixé entre 150 et 300 euros par mois, un montant qui varie si l'occupant décide d'en payer une partie par une contribution en temps de travail ou en partage de compétence.

L'héritage de la SMN

Le lieu est décalé, mais rien n'a été laissé au hasard dans cette installation. "Nous souhaitions nous inscrire dans la continuité de ce qu'avait été la SMN, de ce qu'elle représente: un lieu de travail, de production, de création dont le territoire peut être fier et en même temps un lieu de grande solidarité et de convivialité", explique Ophélie Deyrolle.

La friche a déjà commencé à revivre. Un pré-atelier, sorte d'avant-goût du projet final, a ouvert en octobre, dans une petite annexe installée sur le site. Et le succès est au rendez-vous: initialement prévu avec 10 places, il compte aujourd'hui douze occupants. Les organisateurs multiplient événements et actions de communication à destination des futurs occupants: la commercialisation des espaces devrait débuter dès l'an prochain pour une ouverture en 2019.

Galerie photos


1234
Guide de l'été
Je suis Normand
Trophées Espoirs de l'Economie 2017
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques