Seine-Maritime : les vols dans les voitures en augmentation de 50%

Seine-Maritime : les vols dans les voitures en augmentation de 50%

Le procureur de Rouen Pascal Prache, le chef de cabinet de la préfète Jean-Marc Magda et le commissaire central adjoint Olivier Enault, ensemble pour adresser un message de prévention.

Le
Par : Pierre Durand-Gratian

On les appelle les vols à la roulotte. Une pratique que les forces de l'ordre croyaient oubliée et qui fait son grand retour. Les vols, avec ou sans dégradations, dans des véhicules en stationnement ont augmenté de 50% entre janvier 2017 et juillet 2017 en Seine-Maritime, par rapport à la même période en 2016.

Les autorités peinent à expliquer l'importance de ce phénomène, d'ampleur nationale. Toujours est-il que les vols dans les voitures sont en forte recrudescence : 3 000 actes en Seine-Maritime depuis le début de l'année 2017. Et les profils sont variés. "Il y a le délinquant d'opportunité qui constate qu'un véhicule est resté ouvert, et qui en profite... Et puis il y a une délinquance plus structurée, avec des groupes qui vont s'occuper de tous les véhicules d'une rue", explique le procureur de la République de Rouen, Pascal Prache.

Avoir les bons réflexes

La forte présence des forces de l'ordre dans les rues, avec les risques d'attentat, ne change rien au phénomène, qui touche aussi bien les agglomérations que la campagne. C'est pourquoi préfecture, police et parquet ont tenu à communiquer ensemble sur la nécessité d'adopter les bons réflexes. Tout d'abord, fermer son véhicule. "Certains ont perdu l'habitude de le faire", précise le chef de cabinet de la préfète, Jean-Marc Magda. Ensuite, éviter de laisser des objets de valeur visibles dans le véhicule, mais aussi les objets qui peuvent laisser penser qu'il y a des choses à dérober et inciter les délinquants à passer à l'acte, comme un chargeur de téléphone, par exemple.

Enfin, il faut éviter de charger son coffre d'objets de valeurs à la vue de tous. "C'est typique à la plage", précise le commissaire central adjoint Olivier Enault. "Des personnes ne veulent pas emmener leurs effets personnels à la plage, alors elles les rangent dans leur coffre à la vue de tous. Les voleurs les observent de loin et sont assurés qu'ils auront tout le temps nécessaire pour agir."

Enfin, il est préférable de choisir des endroits bien éclairés pour stationner, voire des parkings, certes payant, mais surveillés et sécurisés, pour éviter les mauvaises surprises.

Des peines de 3 à 5 ans de prison encourues

Les butins sont souvent très faibles sur ce type de vol. Mais le procureur de Rouen l'assure, les procédures seront menées jusqu'au bout et les peines peuvent être salées : 3 ans de prison ferme pour un vol dans une voiture ouverte, 5 ans de prison ferme s'il y a eu, en plus, des dégradations sur le véhicule. A bon entendeur...

    • Bonus audio : le reportage de Tendance Ouest


1234
Tendance Live Le Havre
Guide de l'été
Examen : consultez les résultats
Je suis Normand
Trophées Espoirs de l'Economie 2017
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques
A l'antenne

Normandie Matin avec Nolwenn et Charles