Affaire Karachi : vers un procès, une avancée judiciaire pour les familles des victimes

Affaire Karachi : vers un procès, une avancée judiciaire pour les familles des victimes

Une stèle hommage aux victimes de l'attentat de Karachi, près de la Cité de la Mer de Cherbourg (Manche).

Le
Par : Célia Caradec

Les familles des victimes de l'attentat de Karachi, le 8 mai 2002, pourront se constituer partie civile. Décision de la cour de Cassation qui renvoie par ailleurs six personnalités devant la justice, dans le volet financier de l'affaire.

C'est une première victoire pour les familles des victimes de l'attentat de Karachi, qui a causé la mort de 11 ouvriers de la DCN de Cherbourg (Manche) au Pakistan, le 8 mai 2002. Ce mardi 11 juillet 2017, la Cour de cassation déclare qu'elles pourront se constituer partie civile, dans le cadre d'un éventuel procès.

Retour en correctionnelle confirmé

Elle confirme, en outre, le renvoi devant le tribunal correctionnel de six personnalités, dans le volet financier de cette affaire. L'enquête porte notamment sur des soupçons de versement de commissions occultes en marge de la campagne présidentielle d'Edouard Balladur en 1995. Parmi ces six personnes, l'homme d'affaires très médiatique Ziad Takieddine.

Il existe par ailleurs un volet ministériel dans cette affaire, dans lequel l'ancien Premier ministre Edouard Balladur a été mis en examen le 29 mai dernier pour complicité d'abus de biens sociaux et recel par la Cour de Justice de la République (CJR).


1234
Tendance Live Cherbourg
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques