Calvados : prison pour détention de stupéfiants et recel d'un ordinateur volé

Calvados : prison pour détention de stupéfiants et recel d'un ordinateur volé

L'une des salles d'audience du tribunal de grande instance de Caen (Calvados)

Le
Par : Joëlle Briant

Un quadragénaire marocain aurait recelé durant deux mois un ordinateur volé et détenu des stupéfiants et une forte somme d'argent en liquide (ceci le mercredi 14 juin 2017) à Caen (Calvados) Il a été jugé en comparution immédiate par le tribunal de grande instance de Caen le mercredi 5 juillet 2017.

Mercredi 5 juillet 2017, Farid Azbayare, âgé de 40 ans, a comparu devant le tribunal de grande instance de Caen (Calvados). Il devait répondre de quatre délits : recel d'un bien provenant d'un vol, détention et cession de stupéfiants et non justifications de la possession d'une forte somme d'argent en liquide. Placé sous mandat de dépôt le samedi 17 juin dernier, il est maintenu en détention provisoire en date du lundi 19 juin 2017, ceci en vue de préparer sa défense.

L'ordinateur a été trouvé aux encombrants

En avril 2017, le foyer de Tourville, au nord-est de Caen porte plainte pour le vol d'un ordinateur. Celui-ci est retrouvé deux mois plus tard dans le coffre de la voiture du prévenu. Ce dernier affirme qu'il ignorait qu'il provenait d'un vol, qu'une de ses connaissances, l'ayant trouvé aux encombrants, le lui a laissé en garantie car il avait besoin d'une cinquantaine d'euros pour s'acheter à manger. À la question "Que faisait-il dans votre voiture ?" l'homme répond qu'il a rencontré cette personne sur le trottoir et donc déposé l'appareil dans son véhicule.

En possession d'héroïne et de cocaïne

Mercredi 14 juin 2017, le prévenu est interpellé accompagné par deux individus dans une voiture volée. À la vue des gendarmes, assis à l'arrière il se débarrasse d'un sac qu'il tient en bandoulière pour le dissimuler sous le siège. Dans la sacoche il y a 33g de cocaïne, 21g d'héroïne et plus de 4 000 euros en liquide dans une...chaussette. Dans un premier temps, et malgré la présence de documents à son nom, il affirme que la sacoche appartient aux autres individus. Finalement il avouera être consommateur de stupéfiants. Quant à l'argent liquide, il a été versé par la CAF et l'UDAF à sa compagne qui est sous curatelle. Il venait juste de le retirer de la banque. "Je me sers d'une chaussette car je n'ai pas de portefeuille".

Discours hallucinant et perte de temps

Pour la procureure, l'homme se moque du monde d'une façon éhontée en servant aux magistrats un discours hallucinant qui génère une considérable perte de temps. "Le recel est constitué ainsi que la détention de stupéfiants" Huit mois fermes sont requis ainsi qu'un maintien en détention, la confiscation de la somme trouvée et une amende de 3 000 euros.

La défense doute du recel et sollicite à ce sujet la relaxe et apporte la preuve que la CAF et l'UDAF ont bien versé 9 000 euros à sa compagne. Il demande donc la restitution de la somme confisquée.

Maintenu en détention

Farid Azbayare est maintenu en détention et écope de 8 mois de prison ferme. Il est reconnu coupable de recel, de détention et de transport de stupéfiants. Il est par contre relaxé pour cession de stupéfiants et pour la non-justification de ressources. L'argent lui est donc restitué. La partie civile qui sollicite 1 433 euros de dommages et intérêts pour l'ordinateur est déclarée recevable mais ne sachant s'il sera restitué ou non il y a renvoi à l'audience du jeudi 25 janvier 2018.


1234
Tendance Live Le Havre
Guide de l'été
Examen : consultez les résultats
Je suis Normand
Trophées Espoirs de l'Economie 2017
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques
A l'antenne

Normandie Matin avec Nolwenn et Charles