Les entreprises de Normandie concernées par la cybersécurité après l'attaque planétaire

Les entreprises de Normandie concernées par la cybersécurité après l'attaque planétaire

Fin juin 2017, plusieurs grandes entreprises françaises ont été touchées par une attaque numérique. Illustration. © Tendance Ouest

Le

Des entreprises normandes, comme beaucoup d'autres dans le monde, ont été victimes de l'attaque informatique du 27 juin 2017. Le vice-président de la Communauté urbaine de Caen (Calvados) évoque les risques de piratage et des mesures de précaution.

Mardi 27 juin 2017, une nouvelle cyberattaque de grande ampleur a frappé de nombreuses entreprises du monde entier. Le site normand du constructeur de matériaux Saint-Gobain à Carpiquet (Calvados) en a été l'une des victimes. Après une isolation de son système informatique et un ralentissement de son activité, l'entreprise connaît un retour progressif à la normale.

Les risques

Le maire d'Épron (Calvados) et vice-président de Caen la mer en charge du numérique, Franck Guéguéniat, a suivi de près cette situation de crise. Les risques liés aux attaques numériques ayant touché des entreprises et des administrations publiques normandes ne lui sont pas étrangers. "Tout le monde peut être piraté", explique l'élu. Pour lui, le fait que de nombreuses entreprises et administrations publiques stockent des données sur les "clouds" et utilisent des appareils connectés, les rend plus vulnérables au piratage de ces données qui peuvent être volées à distance.

Des mesures pour se prémunir de ces attaques

Au plan national, la menace numérique a déjà été prise en compte avec un livre blanc qui la place comme priorité en matière de défense depuis 2008, avec la création de l'Agence Nationale de la Sécurité et des Systèmes d'Information (ANSSI). "Cela reste cependant insuffisant puisque les récentes attaques démontrent qu'il y a du retard dans la sécurisation des systèmes."

Il remarque notamment que hormis certains services d'État liés à la Défense, entreprises, collectivités, hôpitaux et autres services publiques ne sont pas dotés de "stations blanches", des appareils qui permettent de décontaminer des clés USB. Le Vice-président de la communauté urbaine préconise également la mise en place de normes de sauvegarde de données pour les systèmes de cloud. "Nous restons tous vulnérables", d'autant que le sujet en Normandie, comme ailleurs, reste tabou.


1234
Tendance Live Cherbourg
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques