Dans le Calvados, les pompiers n'ont plus de directeur et s'inquiètent

Dans le Calvados, les pompiers n'ont plus de directeur et s'inquiètent

Les sapeurs pompiers de l'agglomération caennaise s'inquiètent de leurs conditions de travail et lancent un cri d'alarme. © Dorine Goth

Le

Les pompiers du Calvados n'ont pas attendu de ne plus avoir de direction, samedi 1er juillet 2017, pour interpeller la population sur leurs conditions de travail. Manque d'effectifs, non-respect du règlement opérationnel… Ils dénoncent une situation qui dure

Alors qu'ils sont sans direction, depuis la fin de contrat du colonel Pincemaille le samedi 1er juillet 2017, les pompiers du Calvados dénoncent une précarité généralisée. Manque d'effectifs, non-respect du règlement opérationnel… Autant d'éléments qui les inquiètent, au point de lancer un cri d'alarme, "On vous ment, le SDIS 14 ne va pas bien", signé par la CGT, la CFTC et le syndicat autonome.

    • Lire aussi. Caen. L'imbroglio à la tête du service départemental d'incendie et de secours devant la justice

"Il y a plusieurs éléments qui s'accumulent depuis plusieurs mois. En trois ans, on est passé de 240 à 170 sapeurs-pompiers pour l'agglomération caennaise. Pour pallier le manque, la direction multiplie les CDD avec des jeunes tout juste formés. On est moins nombreux à partir en intervention avec des personnes moins compétentes", s'inquiète Élodie Guaignon, chargée de la communication CGT au sein du service départemental d'incendie et de secours (SDIS) du Calvados.

"Un jour, il y aura un décès"

Une situation qui inquiète les pompiers, tant elle présente des risques pour leur sécurité mais aussi celle des riverains. Les sous-effectifs peuvent entraîner des retards d'intervention mais aussi des fermetures. En sous-effectifs importants, la caserne Canada en centre-ville de Caen a été fermée provisoirement le vendredi 23 juin 2017. "Aujourd'hui, en cas de sous-effectifs, les pompiers de Troarn peuvent intervenir sur le secteur d'Ifs si jamais tous les pompiers d'Ifs sont en intervention. Avec le retard, un simple incendie de cuisine pourrait alors se transformer en incendie de pavillon. Un jour, il y aura un décès", prévient-elle.

0:00
0:00

Cet état d'urgence permanent, joue sur le moral des pompiers. "2-3 % des pompiers quittent la profession aujourd'hui, alors qu'ils n'étaient que 0,5 % avant", présente Gaëtan Lechevalier, secrétaire général de la CGT Calvados. Pour ceux qui restent, la situation semble être tout aussi compliquée. "Selon une étude effectuée en fin d'année dernière, 90 % des personnes interrogées sont en situation de stress au travail", avance Élodie Guaignon.

Contactée, la direction administrative du SDIS n'a pas souhaité commenté ce mouvement social.


1234
Tendance Live Cherbourg
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques