Alexandre Bompard à la tête de Carrefour pour accélérer sa relance

Alexandre Bompard à la tête de Carrefour pour accélérer sa relance

Alexandre Bompard lors de la présentation des résultats du groupe Fnac Darty, à Paris le 1er mars 2017 © ERIC PIERMONT [AFP/Archives]

Le

Changement de génération à la tête de Carrefour: Alexandre Bompard, 44 ans, PDG de Fnac Darty, va succéder à Georges Plassat, 68 ans, avec pour mission d'accélérer la relance et le développement numérique du géant français de la grande distribution.

Le conseil d'administration de Carrefour a annoncé vendredi avoir choisi "à l'unanimité" Alexandre Bompard pour succéder à M. Plassat, en place depuis 2012, qui va prendre sa retraite.

M. Bompard prendra la direction du numéro un français de la distribution à compter du 18 juillet.

Le futur patron de Carrefour dirige la Fnac depuis 2011, groupe devenu Fnac Darty en 2016 après une bataille homérique avec Conforama pour la prise de contrôle de l'enseigne d'électroménager.

"Alexandre Bompard par son parcours, par son expérience et par sa réussite dans ses précédentes responsabilités, réunit toutes les qualités pour succéder à M. Georges Plassat et continuer à développer et transformer Carrefour dans toutes ses dimensions", a estimé Carrefour.

A la Bourse de Paris, le titre Fnac perdait 2,35% peu avant 15H00, tandis que l'action Carrefour s'appréciait de 0,95%.

L'arrivée de M. Bompard a été saluée par un des principaux actionnaires de Carrefour, l'homme d'affaires brésilien Abilio Diniz (7,86% du capital de Carrefour).

"Alexandre Bompard, qui a (...) démontré sa capacité à transformer les entreprises, nous a semblé être le plus à même pour relever le défi du changement et de la transformation du groupe. Sa jeunesse et son audace vont permettre d'écrire une nouvelle page de cette belle entreprise", a-t-il déclaré dans un communiqué.

Le principal actionnaire de Carrefour est aujourd'hui Philippe Houzé dont la famille, propriétaire des Galeries Lafayette, détient 11,57% du capital, suivi par Bernard Arnault dont la holding détient 8,74% du capital.

Numérique, Chine, hypers

François-Henri Pinault, principal actionnaire de Fnac Darty au travers de sa holding Artemis, a salué pour sa part "à la fois un grand dirigeant et un entrepreneur qui sait concilier les contraintes du court terme et les enjeux de long terme", a-t-il déclaré.

Canal Plus, Europe 1, Fnac: Alexandre Bompard a dirigé plusieurs groupes français. Le monde des affaires n'était pourtant pas le premier choix de ce passionné d'histoire. Enarque, il a travaillé à partir de 2003 comme conseiller technique de François Fillon, alors chargé des Affaires Sociales et du Travail.

La relance de Carrefour, qui avec ses 85 milliards d'euros de chiffre d'affaires annuels et ses 380.000 salariés est plus de 10 fois plus gros que Fnac Darty, constituera un nouveau pari de taille pour le jeune dirigeant.

M. Bompard aura pour mission de redonner un nouveau souffle à ce géant de la grande distribution à la française presque sexagénaire.

Il hérite d'un groupe à la situation financière assainie et aux fondamentaux commerciaux solidifiés par le passage sous l'ère Plassat, mais au milieu du gué quant à sa transformation.

A court terme, M. Bompard devra finaliser les processus d'introduction en Bourse des activités brésiliennes du groupe et de Carmila, foncière de Carrefour, toutes deux annoncées pour cette année.

A plus long terme, il devra poursuivre le développement de son activité numérique entamé en rachetant Rue du Commerce en 2016, mais dont la part dans les ventes reste encore minoritaire.

Il va devoir résoudre le casse-tête de l'effritement des hypermarchés, certes désormais contrebalancés par le développement de la proximité renforcé par Georges Plassat avec notamment le rachat de Dia, mais qui restent majoritairement déficitaires.

M. Bompard devra aussi décider de l'avenir des activités en Chine de Carrefour, dans le rouge depuis plusieurs années. Le chantier de transformation engagé sous l'ère Plassat peine pour le moment à porter ses fruits.

Côté social aussi, Alexandre Bompard est attendu de pied ferme par les syndicats de Carrefour, notamment sur la question de la "dégradation des conditions de travail (…) particulièrement liée au niveau insuffisant des effectifs dans les points de vente" et des rémunérations, selon la CFE-CGC.

La CFE-CGC et FO ont demandé à être reçus rapidement par le nouveau dirigeant.

Galerie photos


1234
Tendance Live Le Havre
Guide de l'été
Examen : consultez les résultats
Je suis Normand
Trophées Espoirs de l'Economie 2017
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques
A l'antenne

Génération tendance avec Mickaël et Morgane