Calvados : la victime retrouve son VTT volé dans un magasin

Calvados : la victime retrouve son VTT volé dans un magasin

La victime avait reconnu son vélo dans un magasin de Mondeville  (Calvados) - Illustration

Le
Par : Joëlle Briant

Mercredi 12 août 2015, un jeune homme vole un VTT en pénétrant par effraction chez un particulier à Mondeville, au sud de Caen (Calvados). Mercredi 22 février 2017, le même individu est interpellé à Caen sur un scooter non assuré et en possession de cannabis. Mardi 6 juin 2017, il a été jugé pour ces faits par le tribunal de grande instance de Caen.

Alexy Bedelin, tout juste âgé de vingt ans a été jugé en son absence par le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) le mardi 6 juin 2017. Il lui est d'une part reproché un vol et d'autre part l'usage la détention et le transport de cannabis ainsi que le défaut d'assurance d'un véhicule à moteur.

Premier dossier

En août 2015, la porte d'un cabanon d'une habitation de Mondeville est forcée et un VTT y est dérobé. Peu de temps après, la victime reconnaît son vélo mis en vente dans un magasin de produits d'occasion, à proximité. Devant les enquêteurs, le jeune reconnaît le larcin. Alcoolisé et en compagnie de deux copains, il vole le vélo qu'il revend une semaine plus tard. Au passage, il s'empare de quelques bouteilles de bières. La victime sollicite 200 euros de préjudice moral se disant depuis sur le qui-vive.

Second dossier

En février 2017, à Caen, la gendarmerie remarque un individu circulant sur un scooter muni d'une plaque d'immatriculation artisanale. Contrôlé, il s'avère que l'engin n'est pas assuré. De plus, le conducteur détient de la résine de cannabis. "Je fume depuis six ans", admet-il lors de l'enquête.

Quatre mentions apparaissent dan son casier judiciaire : vols (aggravé, avec destruction, par ruse) et consommation de stupéfiants.

"Cinquième jugement et toujours pas présent !"

"Cela fait la cinquième fois qu'il est jugé et il n'est toujours pas présent, réitérant le même comportement soupire le procureur, ce qui prouve bien son désintérêt." Une peine ferme est requise ainsi que la révocation d'un sursis.

Alexy Bedelin écope donc pour le premier dossier de deux mois de prison avec sursis et de 200 euros de préjudice moral. Pour le second dossier de trois mois de prison ferme (un mois plus la révocation d'un sursis de deux mois).


1234
Tendance Live Cherbourg
Trophées Espoirs de l'Economie 2017
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques