Face à la baisse d'activité, la SNCF devrait réorganiser le site de fret de Sotteville-lès-Rouen

Face à la baisse d'activité, la SNCF devrait réorganiser le site de fret de Sotteville-lès-Rouen

L'activité fret ferroviaire de la SNCF est en baisse en Normandie. © Markus Eigenheer

Le
Par : Aurélien Delavaud

Ce début d'année 2017 a été compliqué pour les activités de transport de marchandise de la SNCF. En Normandie, le site de Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime) est touché par la perte de plusieurs contrats mais la direction assure qu'aucun poste ne sera supprimé.

La SNCF est une entreprise comme une autre. Alors quand l'activité vient à manquer, il faut comme partout trouver des solutions et se réorganiser. Le groupe ferroviaire est en train d'en faire l'expérience en Normandie, où l'activité fret ferroviaire s'est dégradée depuis le début de l'année 2017 suite à la perte de plusieurs contrats. "Nous en avons notamment perdu sur le transport de céréales", note Philippe Moritz, directeur de la communication pour SNCF Logistics, la branche qui gère le fret.

Un secteur concurrentiel

Pour lui, cette baisse d'activité est due à "une concurrence assez rude des cinq ou six autres opérateurs de fret ferroviaire" mais aussi à la concurrence du transport routier. "Pour des raisons économiques, des clients font le choix du transport routier qui est moins cher sur certaines distances et dont les horaires sont plus souples", souligne Philippe Moritz, en rappelant que le fret ferroviaire commence à devenir plus avantageux sur les longues distances.

Pour se réorganiser face à cette baisse d'activité, la SNCF envisage de réduire la voilure sur le site de fret de Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime). Mais Philippe Moritz l'assure, aucune suppression d'emploi n'est prévue chez les agents qui devraient plutôt être réorientés vers des activités du groupe en Normandie qui ont des besoins de recrutement. Même si tout cela est encore à l'étude, c'est plutôt du côté des cadres que des changements sont envisagés, avec un possible rapprochement avec l'Ile-de-France pour mutualiser les moyens et limiter les dépenses.

C'est ainsi que la SNCF espère regagner des parts face à ses concurrents sur un marché qui, après une longue période de baisse, a plutôt tendance à stagner depuis deux ou trois ans.


1234
Guide de l'été
Trophées Espoirs de l'Economie 2017
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques