Édouard Philippe Premier ministre : les réactions en Seine-Maritime

Édouard Philippe Premier ministre : les réactions en Seine-Maritime

Le Normand Édouard  Philippe est nommé Premier ministre. © CHARLY TRIBALLEAU [AFP/Archives]

Le
Par : Marie-Charlotte Nouvellon

A l'annonce de la nomination du maire du Havre (Seine-Maritime), Édouard Philippe, comme Premier ministre ce lundi 15 avril 2017, les élus normands sont nombreux à réagir.

Quelques minutes seulement après l'annonce de la nomination d'Édouard Philippe, maire du Havre (Seine-Maritime) comme Premier ministre, les élus normands, de droite comme de gauche, ont été nombreux à réagir.

Des éloges à droite et au centre...

    • Hervé Morin, président de la Région Normandie, félicite le maire du Havre et assure que "ses talents de boxeur & son jeu de jambes vont certainement lui être utiles..."

    • Catherine Morin Dessailly, sénatrice UDI de Seine-Maritime, veut croire qu'à travers cette nomination, c'est à la fois la ville du Havre, déjà sous les feux des projecteurs avec la célébration du 500e anniversaire de la ville, mais aussi notre Département de la Seine-Maritime qui sont mis à l'honneur. C'est le choix également d'un Premier ministre jeune qui, compte tenu de ses qualités, saura revivifier l'approche de la politique française, ce dont nous avons terriblement besoin. Une chance aussi de voir nos dossiers stratégiques régionaux, nous l'espérons, avancer utilement."

    • Même enthousiasme du côté du président UDI du département de Seine-Maritime, Pascal Martin qui se dit "convaincu qu'il sera à la hauteur des responsabilités exigeantes qui lui sont confiées. Il possède de grandes valeurs humaines et incarne la volonté de renouveau exprimée par les Français à l'occasion de l'élection présidentielle (...) La nomination d'Édouard Philippe à la tête du gouvernement est donc une chance pour la France mais aussi pour notre département. Je suis certain qu'il saura faire avancer les grands dossiers de la Seine-Maritime, notamment ceux inhérents au développement de l'axe Seine."

    • Du côté des Républicains, Bruno Le Maire, député de l'Eure et candidat malheureux à la primaire de la droite et du centre et qui s'était dit prêt à endosser un costume de ministre lui aussi, a félicité le nouveau Premier ministre.

... et même quelques compliments à gauche

    • Valérie Fourneyron, pourtant candidate socialiste aux élections législatives face à investi En Marche, "félicite chaleureusement" l'intéressé pour lequel elle ne tarie pas d'éloges. "Emmanuel Macron a fait le choix d'un homme expérimenté, solide, intègre et tourné vers l'avenir. Je veux aussi saluer ses capacités d'écoute, son sens de l'État et son attachement profond à l'intérêt général" de l'homme avec qui "travailler en confiance" depuis de nombreuses années, qui sait "dépasser les intérêts partisans".

    • plus modéré, Sébastien Jumel, maire communiste de Dieppe, assure de son côté qu'il aura plaisir à affronter à l'Assemblée. "Comme élu de Dieppe, troisième ville de Seine-Maritime, je connais Édouard Philippe, homme brillant et de grand talent, qui met ainsi ses compétences au service du projet social-libéral d'Emmanuel Macron, après avoir soutenu Alain Juppé à droite", n'oubliant pas de rappeler que "le choix d'un Premier ministre issu des rangs de la droite, donne une indication claire sur la couleur dominante qui prévaut dans la politique à venir."

    • beaucoup moins tendre avec le nouveau Premier ministre, Nicolas Rouly, secrétaire fédéral du PS en Seine-Maritime, rappelle que "peu connu des Français, Édouard Philippe l'est davantage des Seinomarins (...) Les politiques qu'il mène localement sont aussi connues et édifiantes : privatisation de certains services municipaux, fermeture d'un collège de quartier populaire, défaut de soutien au commerce de proximité, sous-investissement dans l'éducation, recul de la mixité sociale, augmentation du tarif des musées… Ces choix confirment une sensibilité de droite, même " juppéiste ", dont nous ne voulons pas qu'elle domine la prochaine législature (...) Il faut envoyer à l'Assemblée nationale des députés socialistes, représentants de la gauche qui agit, constructive et vigilante."


1234
Tendance Live Le Havre
Guide de l'été
Examen : consultez les résultats
Je suis Normand
Trophées Espoirs de l'Economie 2017
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques
A l'antenne

La nuit avec