William Sery, capitaine et pilier du projet Quevilly Rouen Métropole

William Sery, capitaine et pilier du projet Quevilly Rouen Métropole

William Sery est présent au club depuis deux ans, dont la moitié avec le brassard de capitaine au bras.

Le
Par :

Depuis plus d'un an, William Sery est le capitaine de Quevilly Rouen Métropole (Seine-Maritime). Une équipe qui tourne parfaitement grâce à l'osmose de son vestiaire et les bonnes relations entre "jeunes" et "anciens", dans lesquels le défenseur central de 29 ans n'est pas étranger.

Personne n'attendait Quevilly Rouen Métropole (Seine-Maritime) aussi haut dès sa première saison en National. Personne, sauf peut-être le staff technique et les joueurs eux-mêmes. Ce qui fait la force de l'équipe normande, c'est sa jeunesse et son insouciance, mais aussi l'osmose qui se crée avec les "sages" du vestiaire comme Pierre Vignaud et William Sery.

"Posé, mature et structuré"

Depuis plus d'un an, ce dernier arbore d'ailleurs le brassard de capitaine à toutes ses apparitions. "C'est quelqu'un de posé, mature et structuré dans sa vie personnelle, détaille son entraîneur Manu Da Costa. Ces prérequis me laissaient penser que ça irait." Et le défenseur central de 29 ans prend son rôle très à coeur : "Il faut être irréprochable sur le terrain et montrer l'exemple."

Irréprochable, William Sery se doit de l'être chaque semaine. Car si son entraîneur a beaucoup de respect pour son capitaine, qui "parvient à faire passer les messages du staff sans se mettre à dos le vestiaire", il assure néanmoins que "le fait de porter un bout de chiffon sur le bras gauche ne l'empêchera pas de prendre des choix forts" si l'ancien joueur de Moulins ou de La Duchère n'est plus performant.

Quel avenir à QRM ?

De son côté, William Sery est simplement heureux de récolter les fruits de son travail et de se rapprocher du monde professionnel. Pourtant, comme de nombreux joueurs de l'effectif, il se trouvera en fin de contrat au mois de juin en cas d'accession en Ligue 2. "Bien sûr ça serait préférable de rester, je me sens bien ici ! Mais si ça ne se fait pas, quelque chose se présentera ailleurs", prévoit-il. Comme quoi même sa situation contractuelle ne parvient pas à lui faire perdre ce calme qui le caractérise.


1234
Je suis Normand Participez au concours jeune reporter et tentez de gagner des cadeaux !
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques
A l'antenne

L'Agenda avec Fred