À Rouen, Fanon Baligout veut prouver que les femmes avec des rondeurs peuvent s'assumer

À Rouen, Fanon Baligout veut prouver que les femmes avec des rondeurs peuvent s'assumer

Fin avril, Fanon Baligout sera en finale du concours Égérie Glam Plus face à six autres concurrentes.

Le
Par :

Le samedi 29 avril 2017, Fanon Baligout sera en finale du concours de beauté Égérie Glam Plus. Une bonne occasion pour cette jeune rouennaise (Seine-Maritime) qui assume ses rondeurs de faire entendre la voix de ceux qui peinent à s'accepter.

Le regard des autres peut être un fardeau. Fanon Baligout, elle, a choisi d'en faire une force. À 26 ans, cette jeune femme originaire de Rouen (Seine-Maritime) a décidé de s'assumer pleinement telle qu'elle est et de se faire la voix de ceux qui ne parviennent pas à s'affirmer. Si elle est aujourd'hui déterminée et pleine de caractère, ça n'a pourtant pas toujours été le cas.

Un déclic après l'adolescence

Comme de nombreuses jeunes femmes, Fanon a commencé à prendre des formes à l'adolescence. "Ça n'a pas été facile à vivre au collège", se souvient-elle. Mais elle est parvenue à passer outre les critiques et les moqueries grâce au soutien infaillible de ses proches, surtout de son père.

Le déclic, Fanon l'a eu vers la fin de l'adolescence. "Tout a changé du jour au lendemain, comme ça, décrit la jeune femme. J'ai pris conscience que les gens ont peur des différences et que plus on cherche à se cacher, plus on nous voit."

En lice pour un titre de miss

Aujourd'hui, Fanon assume complètement sa féminité et participe à des shooting photo. Le samedi 29 avril 2017, elle sera même en finale du concours national Égérie Glam Plus, réservé aux femmes avec des rondeurs. Pour celle qui participe plus par plaisir que par ambition, le but est surtout de pouvoir faire entendre la voix de ceux qui n'osent pas parler: "Les femmes rondes, ce n'est pas dû qu'à la malbouffe! Il faut sortir de ces clichés."

C'est le genre de messages de tolérance qu'elle essaie de faire passer aux jeunes enfants dont elle s'occupe en centre aéré ou en activités périscolaires. "On a tous des défauts, des particularités. Je veux prouver qu'on peut être féminine et belle malgré ces caractéristiques", conclut-elle.


1234
Je suis Normand Participez au concours jeune reporter et tentez de gagner des cadeaux !
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques
A l'antenne

Génération tendance avec Mickaël et Morgane