La Seine-Maritime va-t-elle voter différemment qu'en 2012 ?

La Seine-Maritime va-t-elle voter différemment qu'en 2012 ?

En 2012, la Seine-Maritime avait suiv les scores nationaux aux deux tours de l'élection présidentielle.

Le
Par :

Ce dimanche 23 avril 2017 se tiendra le premir tour de l'élection présidentielle. En 2012, la Seine-Maritime avait suivi la tendance nationale et voté pour le futur président. En sera-t-il de même en 2017 ?

Si François Hollande avait été élu en 2012, il le devait en partie à son département de naissance. En effet, celui qui est encore président de la République pour quelques jours avait rassemblé plus de 29 % des suffrages au premier tour en Seine-Maritime. Au second tour également, l'ancien premier secrétaire du Parti socialiste était arrivé devant Nicolas Sarkozy avec près de 55 % des voix.

Nouvelles têtes et visages connus

Cette année, la donne change car ni le président sortant ni son challenger des Républicains, crédité de 25 % des voix au premier tour à l'époque, ne seront de la partie. C'est donc du côté de leurs successeurs, de leurs adversaires et des nouvelles têtes qu'il faut se pencher.

Justement, faute d'avoir déjà participé à une élection dans le département, il est difficile de pronostiquer l'accord de Seinomarins avec le programme d'Emmanuel Macron et de son mouvement En Marche! En revanche, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon étaient déjà de la partie en 2012 et pointaient déjà respectivement en troisième (18,9 %) et quatrième (13,2 %) des voix après le premier tour. Des scores encourageants pour deux candidats qui n'ont cessé de progresser dans les sondages depuis.

La revanche des "petits candidats"?

Du côté des candidats crédités de plus petits scores et qui sont de retour cette année, c'est Nicolas Dupont-Aignan qui avait tiré son épingle du jeu avec 1,79 % des voix dans le département. Il était suivi par Philippe Poutou (1,28 %), Nathalie Arthaud (0,71 %) et Jacques Cheminade (0,24 %).

À noter qu'en 2012 seulement dix candidats s'étaient présentés au premier tour de l'élection, contre onze cette année. Intercalés au milieu de cette liste, François Bayrou (7,83 %) et Eva Joly (1,63 %) et leurs mouvements ne se représentent pas après s'être rangés dans des alliances.


1234
Je suis Normand Participez au concours jeune reporter et tentez de gagner des cadeaux !
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques
A l'antenne

L'Agenda avec Fred