Calvados Tentatives de vols par effraction dans une clinique vétérinaire et un bar-tabac de Caen

Calvados Tentatives de vols par effraction dans une clinique vétérinaire et un bar-tabac de Caen

Le box dans lequel se trouvent les prévenus lors des comparutions immédiates à Caen (Calvados). Deux d'entre eux ont tenté de voler une clinique vétérinaire et un bar-tabac.

Le
Par :

Un jeune algérien âgé de 18 ans, suivi par l'aide sociale à l'enfance d'Aubervilliers (Seine Saint Denis) semble faire des efforts appréciables d'insertion car il apprend bien le français et il est en passe de passer un diplôme. Mais c'est sans compter sur sa propension à faire des bêtises comme en témoigne le tribunal pour enfants qui l'a déjà condamné pour vols. Ce mercredi 12 avril 2017 c'est pour deux tentatives de vols à Caen (Calvados) et pour déclaration de fausse identité qu'il a comparu devant le tribunal de grande instance.

Le samedi 8 et le lundi 10 avril 2017, deux tentatives de vols par effraction ont lieu à Caen (Calvados), l'une dans une clinique vétérinaire, l'autre dans un bar-tabac. Deux jeunes ont été interpellés. L'un d'eux, mineur, a été renvoyé devant le juge pour enfants, l'autre, Bilel Mazroua, âgé de 18 ans a été placé sous mandat de dépôt et jugé en comparution immédiate le mercredi 12 avril 2017 par le tribunal de grande instance de Caen. S'y ajoute dans son cas, une fourniture d'identité imaginaire pouvant provoquer des mentions erronées dans le casier judiciaire.

Samedi 8 avril

Deux jeunes viennent de région parisienne à Caen pour visiter un pote qu'ils ne trouvent pas. Dans la nuit de ce samedi, passant devant la clinique vétérinaire de l'avenue Guynemer, au sud de la ville, ils décident d'y pénétrer par effraction pour, en toute logique, y voler quelque chose. "J'ai mis deux coups de pied, mais c'est l'autre qui a cassé la vitrine. On n'est pas entrés je vous jure car l'alarme s'est déclenchée et de toute façon, il n'y avait que des croquettes pour chiens."

Lundi 10 avril

Il est plus de 4h du matin quand les deux compares repèrent que la vitrine du bar-tabac Le Flore, rue de Vaugeux à Caen est abîmée et a été réparée avec un carton scotché. Alors ils la casse afin d'y pénétrer. L'alarme se déclenche et la vidéosurveillance filme. " La caisse était vide" se défend-l'un d'eux. Néanmoins des recharges de cigarettes électroniques sont retrouvées dans ses poches. Cette fois-ci le jeune est placé sous mandat de dépôt. Pour les deux faits il décline une identité et une date de naissance imaginaires afin d'échapper au tribunal pour adultes.

Comportement inadmissible

La procureure lui rappelle qu'il a été pris en charge afin de pouvoir effectuer des études en France, ceci en tant que mineur et en tant que jeune majeur et qu'il est inadmissible qu'il se comporte ainsi. " On progresse dans la sanction car jugé majeur, la musique n'est plus la même." Six mois ferme sont requis.

L'avocate de la défense avance qu'une peine ferme mettrait fin à son suivi et à ses aides. "Il a un potentiel pour étudier, je sollicite votre clémence." Lui se justifie: "J'étais défoncé au Rivotril (anxiolytique), je regrette, laissez-moi ma chance d'avoir mon diplôme."

Bilel Mazroua écope de 6 mois de prison dont 3 mois ferme auxquels s'ajoute la révocation d'un mois de sursis assortis de 24 mois de mise à l'épreuve. Obligation de soins lui est faite. Il sera maintenu en détention afin d'éviter la réitération.


1234
Trophées Espoirs de l'Economie 2017
Examen : consultez les résultats
Gagnez Le Petit Futé Rouen
Je suis Normand
Trophées Espoirs de l'Economie 2017
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques
A l'antenne

Just Hits avec Wilfried