Législatives 2017
Soyez averti par email de la publication des résultats de votre commune

OK

Calvados : le jeune pyromane présenté à la justice

Calvados : le jeune pyromane présenté à la justice

L'une des salles d'audience du tribunal de grande instance de Caen (Calvados) avec le box où se tiennent les prévenus jugés en comparution immédiate.

Le
Par :

Lundi 10 avril 2017, un jeune âgé de 18 ans a été jugé par le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) pour destructions de biens appartenant à autrui et pour vol et tentative de vol, ceci en récidive, à Hérouville Saint-Clair et à Caen en mars dernier.

Quatre délits sont reprochés à un jeune tout juste majeur au casier judiciaire déjà bien rempli : vol, tentative de vol, et incendie de trois poubelles à Hérouville Saint-Clair et à Caen (Calvados), en mars dernier. Il a dû en répondre le lundi 10 avril 2017 devant le tribunal de grande instance de l'agglomération.

Rétrospective des faits

Le 11 mars 2017, il dérobe dans une voiture des CD, des écouteurs et un blouson. Le 14 mars suivant, il essaie de voler une voiture mais ne parvient pas à la faire démarrer. Le même jour, à Hérouville Saint-Clair, il détruit deux poubelles en y mettant le feu. Le lendemain, il tente d'en incendier une à Caen, mais, en fonte, elle résistera. C'est spontanément que ces faits seront reconnus.

Gravité croissante des délits

Présenté à la justice en comparution immédiate le jeudi 16 mars 2017, le jeune homme demande un délai pour préparer sa défense. Qu'il obtient mais avec détention provisoire.

Lundi 10 avril 2017, la procureure estime son attitude toujours un peu provocante, affichant un certain mépris pour la loi. "Huit mentions dans son casier judiciaire jalonnent sa courte vie, avec une gravité croissante des délits - multiplication des vols mais aussi violence, menaces, outrages et enfin pyromanie - A Hérouville Saint-Clair, les poubelles jouxtaient un compteur électrique, d'où danger. À Caen, le feu est mis à proximité d'une école." Dix mois de détention sont requis, dont quatre mois ferme ainsi que la révocation totale des sursis de l'année 2015.

Enfance et adolescence chaotiques

L'avocat de la défense parle du difficile parcours du jeune prévenu "Dés l'âge de trois ans, diagnostiqué hyperactif, il a été soumis à un lourd traitement médicamenteux. Adolescent, il est devenu dépendant aux stupéfiants, allant jusqu'à fumer une dizaine de joints par jour et consommant 3 g de cocaïne par mois."

Déjà interné en psychiatrie, il est décrit comme immature, agressif, impulsif. Ce comportement a été exacerbé par le décès de sa mère en 2014. Vivant avec un père alcoolique, il n'a eu de cesse de le provoquer par ses agissements.

Projet de vie

Sans doute a-t-il eu le temps de réfléchir durant ces 3 semaines d'incarcération car il a aujourd'hui un projet : devenir charpentier. "En quoi une lourde peine ferme aurait-elle un effet curatif ?", questionne son avocat.

Au final, il est dispensé d'une révocation de ses sursis et condamné à 10 mois de prison avec sursis et à 210 heures de travaux d'intérêt général à effectuer dans les 18 mois. Injonctions de soins et de formation lui sont faites. De plus il devra verser 536,92 euros de dommages et intérêts à la mairie d'Hérouville qui s'était constituée partie civile.


1234
Je suis Normand
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques
A l'antenne

Ma Normandie avec Wilfried