Législatives 2017
Soyez averti par email de la publication des résultats de votre commune

OK

Calvados Il tague des mots d'amour sur quatre véhicules

Calvados Il tague des mots d'amour sur quatre véhicules

L'entrée du tribunal de grande instance de Caen (Calvados)

Le
Par :

Le mercredi 9 novembre 2016, Thibault Couraye, âgé de 21ans, vole un scooter avant de le jeter dans une rivière. Le dimanche suivant il tague plusieurs véhicules avec des mots d'amour. Ceci à Bayeux, au nord-ouest de Caen (Calvados) et dans la région.

Mercredi 5 avril 20017 le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) a jugé un jeune de 21 ans pour vols et dégradations, faits commis à Bayeux et dans ses alentours les mercredi 9 et dimanche 13 novembre 2016.

Installé dans la délinquance

Le parcours du jeune homme est chaotique. Ayant été suivi par des éducateurs à saint Lô, Caen et Bayeux, ceux-ci admettent que leurs structures n'ont pas les capacités d'accueillir ce genre de personnes installées dans la délinquance et qui ont connu le tribunal pour enfants.

Scooter volé jeté dans la rivière

Le mercredi 9 novembre 2016 il vole le scooter de son éducateur et lors de l'enquête reconnait " Je savais comment le faire démarrer. Je voulais voir mon amie Romane pour frapper son ex parce qu'il était violent avec elle, mais j'ai eu un accident en route. Alors je me suis débarrassé du scooter dans une rivière."

Il tague des véhicules utilitaires

Le dimanche 13 novembre 2016, après avoir passé une journée et une nuit à boire il est retrouvé allongé sur le dos dans un camion d'artisan. Ce véhicule utilitaire ainsi que trois autres, garés à proximité, ont été tagués, portières, pare-brise.. les joins ont été détériorés, du matériel a été dégradé... " la porte du camion était ouverte, je ne peux pas vous dire ce que je cherchais exactement, j'ai trouvé une bombe alors j'ai tagué." En effet sur les véhicules ont peut lire des "Je t'aime Romane" des "Love" et des petits coeurs barrés de flèches.

 Tout cela coûte cher

Le procureur rappelle que le prévenu n'est plus accessible au sursis et requiert 12 mois fermes ainsi que le dédommagement des victimes car tout cela coûte cher.

Thibault Couraye écope donc de 12 mois de prison ferme et devra verser aux victimes plus de 4000 euros de dommages et intérêts, tout confondu.


1234
Je suis Normand
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques
A l'antenne

Tendance confidences avec Jean-Luc Lefrançois