Madrid exige que l'ETA demande pardon et se dissolve

Madrid exige que l'ETA demande pardon et se dissolve

Le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy le 28 mars 2017 à Barcelone

Le

Le gouvernement conservateur espagnol a exigé samedi que le groupe séparatiste basque ETA "demande pardon" et annonce sa "dissolution définitive", après avoir remis une liste de ses caches d'armes aux autorités françaises.

Cette remise des armes signifie "la défaite définitive" de l'ETA "face à la démocratie espagnole", souligne le gouvernement de Mariano Rajoy dans un communiqué. Les membres du groupe "ne peuvent attendre aucun traitement de faveur du gouvernement", réitère Madrid.


1234
Je suis Normand Participez au concours jeune reporter et tentez de gagner des cadeaux !
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques
A l'antenne

L'Agenda avec Fred