Inquiétudes sur l'hôpital de Fécamp : Estelle Grelier réagit

Inquiétudes sur l'hôpital de Fécamp : Estelle Grelier réagit

Estelle Grelier, secrétaire d'État en charge des collectivités territoriales

Le
Par :

Marie-Agnès Poussier Winsback, maire de Fécamp (Seine-Maritime), s'est inquiétée, notamment sur Tendance Ouest et Résonance, de l'avenir des finances de l'hôpital des Hautes Falaises. La secrétaire d'État chargée des collectivités territoriales, également élue à la ville de Fécamp, dénonce des propos anxiogènes et tient à rassurer.

Les inquiétudes de Marie-Agnès Poussier-Winsback, maire de Fécamp (Seine-Maritime), portent sur une aide financière versée par l'Agence régionale de santé (ARS) de Normandie de 3,2 millions d'euros chaque année. Une aide qu'elle craint de voir remise en cause dans son montant. L'ARS ouvre, en effet, des discussions avec les établissements de santé pour contractualiser le niveau des aides dont chacun pourra disposer dans les années à venir, avec forcément, pour certains, des ajustements à prévoir.

Estelle Grelier, secrétaire d'État chargée des collectivités territoriales, estime qu'il s'agit de propos anxiogènes. " l'État continuera, comme il le fait aujourd'hui, à financer le centre hospitalier des Hautes Falaises ", indique-t-elle dans un communiqué.

Une subvention justifiée

Pour la secrétaire d'État, il s'agit simplement d'apporter quelques précisions à l'ARS pour stabiliser son contrat avec l'hôpital des Hautes Falaises. En l'occurrence, les 3,2 millions de subvention annuelle servent au financement lié à la construction de l'hôpital en 2006.

" Il s'agit simplement, de fait, de s'assurer, comme pour tous les hôpitaux de France, que les opérations que l'État finance sont toujours en cours. Ainsi, pour le centre hospitalier de Fécamp, ces 3,2 millions d'euros continueront à être alloués tant que cela sera nécessaire ", précise l'élue.

Calendrier étonnant

Estelle Grelier voit dans cette alerte de la maire de Fécamp une manoeuvre politique. " Je m'étonne du calendrier des "inquiétudes" de Madame le maire de Fécamp : l'hôpital reçoit un courrier au début du mois de décembre, la directrice de l'ARS visite l'établissement le 17 février dernier à l'occasion du dixième anniversaire de l'établissement, et à aucun moment personne n'évoque ce sujet… qui ressort à moins de trois semaines du premier tour de l'élection présidentielle. Je ne peux m'empêcher de trouver ce hasard assez troublant. "


1234
Je suis Normand Participez au concours jeune reporter et tentez de gagner des cadeaux !
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques
A l'antenne

Tout l'or du monde avec Laure