Parrainages : le Calvados ne suit pas (tout à fait) la tendance nationale

Parrainages : le Calvados ne suit pas (tout à fait) la tendance nationale

Au premier plan, les maires de Caen, Joël Bruneau, et de Ouistreham, Romain Bail, font partie des élus qui ont accordé leur parrainage au candidat François Fillon avant le 10 mars 2017, en vue de l'élection présidentielle.

Le
Par :

Les élus ont jusqu'au vendredi 17 mars 2017, 18h, pour envoyer leur parrainage en vue de l'élection présidentielle. Dans le Calvados, les apports de voix ne suivent pas toujours la tendance nationale. Décryptage. 

Samedi 18 mars 2017, au lendemain du jour de clôture du dépôt des parrainages nécessaires pour être candidat à l'élection présidentielle, les Français connaîtront la liste des postulants. Dans le Calvados comme ailleurs en France, les élus habilités à donner leur unique voix à l'un des prétendants à l'Elysée, ne l'ont pas tous fait.

Un Calvados plus Arthaud que Mélenchon

Au soir du vendredi 10 mars, 157 parrainages venus du Calvados avaient été validés par le Conseil constitutionnel. Dans les grandes lignes, les voix venues de ce département suivent la tendance nationale. Ainsi, 23,6 % des parrainages accordés par des élus du Calvados sont ainsi allés à François Fillon (Les Républicains), contre 22,9 % à l'échelle nationale ; 15,3 % pour Emmanuel Macron (En Marche!) contre 13,73 %, ; 5,19 % pour Marine Le Pen (Front national) contre 6,3 %.

A lire aussi. Les parrainages accordés dans l'Orne

De fortes disparités existent en revanche pour d'autres candidats. Le Calvados semble plutôt favorable à Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière) avec 16,56 % des voix, contre 6,4 % au niveau national, tout comme à Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) qui en recueille 10,2 % dans ce département, contre 6,8 %. Le schéma s'inverse en revanche pour Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) avec 1,9 % contre 4,68 %, et pour Benoît Hamon (Parti socialiste) avec 8,3 % contre 14,3 %.

A lire aussi. Les parrainages accordés dans la Manche

Nombreux sont les élus ou sympathisants socialistes à ne pas être surpris de voir le candidat du PS à ce niveau là. "Quand on est élu socialiste et qu'on doit son élection à son parti, je ne comprends pas qu'on puisse hésiter à donner son parrainage à un autre candidat que celui qui est naturellement le sien", estime Gilles Déterville, conseiller département PS du Calvados. Il pense notamment à la maire de Mondeville, Hélène Burgat qui a choisi de soutenir Emmanuel Macron. Marc Lecerf et Patrick Ledoux, respectivement maires de Fleury-sur-Orne et Louvigny, soutiennent bien Benoît Hamont. Joël Bruneau, maire de Caen, Romain Bail (Ouistreham) et Ludwig Willaume (conseiller départemental) font partie de ceux, à Caen la mer, qui ont décidé de donner leur parrainage à François Fillon.


1234
Je suis Normand Participez au concours jeune reporter et tentez de gagner des cadeaux !
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques
A l'antenne

Ma Normandie avec Wilfried