Législatives 2017
Soyez averti par email de la publication des résultats de votre commune

OK

Exercice nucléaire à la centrale de Flamanville, les écoliers confinés

Exercice nucléaire à la centrale de Flamanville, les écoliers confinés

Les élèves du collège de Flamanville ont testé le portique de détection de la radioactivité.

Le
Par :

La centrale de Flamanville (Manche) a vécu ce mardi 14 mars 2017 un exercice nucléaire majeur. 300 agents EDF ont été mobilisés, mais également les services de l'Etat, pompiers, gendarmes, Autorité de Sûreté Nucléaire, ainsi que des écoles.

La centrale nucléaire de Flamanville (Manche) était en alerte mardi 14 mars 2017, à l'occasion d'un exercice majeur de sécurité, qui n'intervient que tout les cinq ans à cette échelle.

300 agents EDF mobilisés

Le scénario portait sur un incident technique sur un générateur, associé à divers dysfonctionnements, qui entraîne un rejet d'eau contaminée à l'extérieur de la centrale. "Il y a une accumulation d'événements dans un temps réduit, pour les besoins de l'exercice, détaille Stéphane Brasseur, directeur de la centrale. L'exercice se déroule dans un simulateur de la salle de commande, le centre de pilotage de la centrale. Il mobilise 300 agents à Flamanville et au siège d'EDF à Paris.

1700 écoliers confinés

Les sirènes qui émettent dans les 2 km autour de la centrale ont retenti à 8h35 puis 9h. "Certains parents étaient en voiture et ne les ont pas entendu", indique Valérie Guerre, directrice de l'école Jules Ferry, dont les élèves sont restés confinés à l'occasion de l'exercice. Au total, 1700 écoliers et 640 collégiens ont mis en place les Plans Particuliers de Mise en Sûreté dans les établissements scolaires de la zone.

Des portiques de détection

47 élèves du collège de Flamanville ont par ailleurs participé à un atelier pour tester l'unique portique de détection de la contamination du département. Il en existe 7 dans le grand ouest. "Le dispositif se monte en 30 minutes. On peut mesurer le taux de contamination éventuel de cinquante personnes par heure", détaille Bruno Leconte, du Sdis 50 :

0:00
0:00

Parallèlement, EDF réalise également des mesures grâce à un fourgon spécialisé. "Nous avons du matériel pour analyser l'air et l'eau notamment. Les données sont transmises en temps réel", précise Leatitia Kniebihli, technicienne chimiste.

0:00
0:00

Axes rouges sur les routes

Sur les routes, des barrages routiers ont été simulés, à l'entrée du périmètre de 10 km autour de la centrale. "Parallèlement, trois axes rouges sont déterminés, au nord, au centre et au sud. Ils permettent de faire sortir la population en cas d'évacuation ordonnée par le Préfet, et faire accéder les véhicules de secours", indique Michel Marquer, sous-préfet de Cherbourg.

L'exercice s'est terminé à 17h. Tous les aspects et réalisations de cette journée seront analysés, pour adapter le projet Plan particulier d'intervention, comme le précise Michel Marquer :

0:00
0:00

Il y a quelques mois, le ministère de l'Environnement annonçait que les périmètres de protection autour des centrales nucléaires seraient bientôt élargis, de 10 à 20 km.

Galerie photos


1234
Je suis Normand
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques
A l'antenne

Ma Normandie avec Wilfried