Contre la réforme de l'accès au master, les étudiants de psycho à Rouen bloquent leur bâtiment

Contre la réforme de l'accès au master, les étudiants de psycho à Rouen bloquent leur bâtiment

Le président de l'Université de Rouen, Joël Alexandre, a tenté de chercher des solutions avec les étudiants de psychologie.

Le
Par : Aurélien Delavaud

Les apprentis psychologues de l'Université de Rouen (Seine-Maritime) ont bloqué leur bâtiment ce lundi 13 mars 2017 en signe de protestation contre une réforme de l'accès au master.

Des empilements de chaises, des banderoles, des poubelles devant les portes… Les étudiants en psychologie de l'Université de Rouen (Seine-Maritime) mettent tout en oeuvre pour rendre visible leur mécontentement. En cause? Une réforme du système de sélection pour passer en master que les étudiants ont du mal à avaler.

Contre la réforme des sélections

Dès 7h ce lundi 13 mars 2017, ils étaient plusieurs à organiser le blocus total du bâtiment Satie, sur le campus de Mont-Saint-Aignan (Seine-Maritime). Résultat: aucun cours n'a eu lieu dans la journée pour l'ensemble du département de psychologie. Les élèves, solidaires et toutes années confondues, étaient rassemblés devant l'une des entrées.

"Nous apprenons maintenant que les élèves en troisième année seront sélectionnés en mai pour accéder au master 1, alors qu'avant la sélection se faisait entre le master 1 et le master 2", explique Julien Tirmarche, étudiant en L2 et président du bureau des étudiants. Les délais pour se préparer sont courts et comme les places sont limitées à 144 en M1 (36 pour chacune des quatre spécialités), la question des redoublements se pose.

Plus d'étudiants acceptés?

"Les redoublants de M1 ont-ils une place de droit qui limite le nombre de places accessibles pour les L3?", demande une étudiante. Face à elle, le président de l'Université de Rouen Joël Alexandre est venu répondre aux craintes des étudiants en précisant que des solutions sont possibles "mais qu'il ne peut pas les prendre seul".

"Je m'engage à interroger le conseil d'administration pour porter la capacité d'accueil du M1 de 144 à 250 à la rentrée 2018", a déclaré le président devant un parterre d'étudiants. Pour débloquer un petit peu la filière, la capacité du M2 passera également à 80 dès la rentrée prochaine au lieu de 60 actuellement. Des décisions provisoires qui ne satisfont pas entièrement les étudiants mais qui amorcent le dialogue entre les différentes parties alors que la décision reste en suspend jusqu'au prochain conseil d'administration, prévu vendredi 31 mars 2017.


1234
Tendance Live Cherbourg
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques