Agriculture: et si on ne labourait plus la Normandie?

Agriculture: et si on ne labourait plus la Normandie?

Plus aucun labour dans l'agriculture durable et de conservation, à laquelle douze groupes d'agriculteurs s'intéressent en Normandie.

Le
Par :

Douze groupes d'agro-écologie intensive existent chez les agriculteurs de Normandie. Ils regroupent ceux qui cultivent par l'auto-fertilité des sols, autrement dit: sans machine de labour, en laissant faire la nature. Explications.

Cultiver sans labourer ni herser la terre, mais en laissant faire la nature, grâce aux techniques de l'agriculture durable et de conservation: douze groupes d'agriculteurs normands s'intéressent à cette autre forme de travail des sols.

Régénération et autofertilité

Ces groupes fédèrent ceux qui cultivent par l'auto-fertilité des sols. Sans abîmer la terre et en laissant faire la nature, tout en obtenant des rendements souvent supérieurs à ceux de l'agriculture habituelle!

Sarah Singlia est l'une des pionnières de cette technique: sur son exploitation dans l'Aveyron, elle cultive: lin, blé, luzerne, sarrasin, colza. Elle est cofondatrice de l'association Clé de Sol qui vise à créer un lieu d'échange sur ces techniques. Elle préside Nuffield France qui offre des bourses aux agriculteurs pour aller chercher partout dans le monde, les meilleures idées et les meilleures techniques.

À Mortagne, dans l'Orne, elle vient de participer à l'assemblée générale du groupe " Vivre en Agriculture ", implanté dans le Perche:

0:00
0:00


1234
Je suis Normand Participez au concours jeune reporter et tentez de gagner des cadeaux !
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques
A l'antenne

Les Bons Week-Ends avec Fred