À Rouen, Jean, 18 ans et étoile montante du football américain

À Rouen, Jean, 18 ans et étoile montante du football américain

C'est avec les encouragement de son coach, Jocelyn Gravier (à gauche) que Jean Bidaux s'envolera bientôt vers une équipe universitaire de football américain de première division au Québec.

Le

À seulement 18 ans, Jean Bidaux, joueur des Léopards de Rouen (Seine-Maritime) mais aussi de l'équipe de France, est sur le point d'intégrer une équipe canadienne. Portrait d'un footballeur américain à l'avenir prometteur.

18 ans, 1,92m pour 91 kg. Voilà la fiche d'identité de Jean Bidaux. Footballeur-américain, et pourtant bien français, il évolue au poste de receveur dans l'équipe des Léopards de Rouen (Seine-Maritime).

Repéré par l'équipe de France

Tombé dans le jeu quand il était petit - "quand j'étais en 6e, ma grand-mère m'avait offert un ballon" se souvient-il - il se destine déjà à une belle carrière. Car l'équipe dans laquelle il évolue en 2014 grouille de jeunes prodiges. "Plusieurs coéquipiers sont partis jouer au Québec, ou à Amiens où se trouve le centre de formation de l'équipe de France" explique-t-il.

Passé junior puis senior, lui est resté fidèle à Rouen. "J'ai été surclassé cette année. Normalement les seniors ont plus de 19 ans. Mais je continue à jouer avec les juniors en parallèle! Le club a créé une école de football américain, l'école Fangs and Craws ("crocs et griffes"), dont l'objectif est de former les joueurs au plus haut niveau", raconte-t-il. Mission accomplie, puisque depuis l'été 2016, il a intégré l'équipe de France junior.

Des heures d'entraînement

"Cela ne s'est pas fait sans travail, précise Jean. En plus des matchs que je joue pour les Léopoards, quasiment tous les week-ends, j'ai trois entraînements et trois séances de musculation par semaine. Et je ne compte pas les heures de trajet: j'habite à une heure en bus de la Petite Bouverie où nous nous entraînons, idem pour la salle de musculation qui est à la Grand Mare!"

Il s'envole vers l'Amérique

Et sa ténacité porte ses fruits: Jean a été repéré par des clubs universitaires canadiens. "L'année prochaine, je jouerai au Québec, dans l'équipe des Faucons de Lévis-Lauzon, une équipe de D1 des clubs universitaires." Une perspective qui enthousiasme Jean. "C'est fantastique!"

Une fierté que partage son entraîneur, Jocelyn Gravier, qui assure que "c'est un joueur à gros potentiel", ajoutant, en bon coach qui se respecte, "mais il a encore de gros progrès à faire". Des progrès qu'il poursuivra désormais sur le continent qui a vu naître sa discipline.


1234
Participez au concours jeune reporter et tentez de gagner des cadeaux !
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques
A l'antenne

Normandie Matin avec Nolwenn et Charles