Le Conseil de sécurité condamne avec force les tirs de missiles nord-coréens

Le Conseil de sécurité condamne avec force les tirs de missiles nord-coréens

Photo fournie par KCNA d'un lancer de missile nord-coréen, le 7 mars 2017 © STR [KCNA VIA KNS/AFP/Archives]

Le

Le Conseil de sécurité de l'ONU a condamné avec force mardi les récents tirs de missiles de la Corée du Nord, exprimant son inquiétude au sujet d'un "comportement de plus en plus déstabilisateur" de Pyongyang.

Cette condamnation provient d'un texte rédigé par les Etats-Unis qui a été approuvé à l'unanimité des quinze pays membres du Conseil, en dépit de tensions entre Washington et Pékin liées à l'annonce du déploiement du bouclier antimissile américain THAAD en Corée du Sud.

Le Conseil de sécurité, qui doit toujours se réunir mercredi au sujet de la Corée du Nord, qualifie les tirs de missiles de "grave violation" des résolutions de l'ONU et promet de "prendre d'autres mesures significatives" pour sanctionner Pyongyang.

Les quinze pays du Conseil se réuniront mercredi à la demande des Etats-Unis et du Japon pour discuter du lancement lundi de quatre missiles balistiques qui faisaient partie, selon Pyongyang, d'un exercice en vue de frapper les bases américaines au Japon.

Trois des missiles tirés lundi sont tombés dans la mer près du Japon.

Les activités de la Corée du Nord "augmentent les tensions dans la région et au-delà, ainsi que le risque d'une course régionale aux armements", affirme le Conseil de sécurité dans sa déclaration.

Les Etats-Unis ont ainsi consulté les autres pays du Conseil au moment où les tensions étaient ravivées avec la Chine après l'annonce du déploiement du bouclier antimissiles américain THAAD en Corée du Sud, destiné à protéger Séoul d'attaques venue du Nord.

La Chine, principal allié de la Corée du Nord, a fait savoir qu'elle était "fermement opposée" au déploiement de THAAD et qu'elle défendrait "résolument" sa sécurité, prévenant que "les Etats-Unis et la Corée du Sud en subiraient toutes les conséquences".

Les résolutions de l'ONU interdisent à Pyongyang tout programme nucléaire ou balistique. Mais six volées de sanctions n'ont pas persuadé le régime de Kim Yong-Un d'abandonner ses ambitions militaires.

Un rapport de l'ONU publié fin février avait montré que la Corée du Nord contournait les sanctions les plus dures imposées par l'ONU en utilisant des intermédiaires ou des sociétés écrans pour continuer à commercer notamment avec la Malaisie et la Chine.


1234
Guide de l'été
Trophées Espoirs de l'Economie 2017
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques