Présidentielle : le G6 Normand demande des comptes aux candidats

Présidentielle : le G6 Normand demande des comptes aux candidats

De g à d : Jean-Léonce Dupond (Calvados), Christophe de Balorre (Orne), Pascal Martin (Seine-Maritime), Philippe Bas (Manche), Hervé Morin (Normandie) et Sébastien Lecornu (Eure) étaient rassemblés au château de Tocqueville, dans le Cotentin.

Le
Par : Célia Caradec

Hervé Morin, président de la Normandie, et les cinq présidents de départements, rassemblés au sein du G6 Normand, vont écrire aux candidats l'élection présidentielle. Ils l'ont annoncé ce lundi 6 mars 2017 à Tocqueville (Manche).

Pour sa première réunion dans la Manche, le G6 Normand a choisi le château de Tocqueville, "le symbole d'un penseur qui a su mêler la réflexion" à l'action, dixit Philippe Bas, président du conseil départemental de la Manche et hôte du jour. À ses côtés ce lundi 7 mars 2016, le président de la Normandie, Hervé Morin, Jean-Léonce Dupont (président du Calvados), Christophe de Balorre (président de l'Orne), Pascal Martin (président de la Seine-Maritime) et Sébastien Lecornu (président de l'Eure), qui se réunissent depuis un peu plus d'un an pour former cette instance "de concertation" entre collectivités.

- 30% de dotations de l'État

Les élus ont sorti la calculette pour dresser le bilan du quinquennat qui s'achève. "Un bilan difficile", avec 225 millions d'euros de dépenses supplémentaires pour les cinq départements. Des territoires confrontés notamment à la baisse des dotations de l'État : moins 30% en 5 ans pour la région et les départements, selon Pascal Martin. "Les effets des choix économiques nationaux ont été préjudiciables pour nos collectivités" estime le G6, composé uniquement d'élus de la droite et du centre. En conséquence, il a fallu "une gestion sérieuse", basée sur l'investissement, "la marque de fabrique du G6" : près d'un milliard d'euros en 2017 pour les six collectivités. Les explications de Philippe Bas, président du département de la Manche :

0:00
0:00

Un courrier aux candidats

Les six élus vont par ailleurs écrire aux principaux candidats à l'élection présidentielle pour rappeler les priorités de développement pour la Normandie : l'axe Seine, l'enseignement supérieur, l'investissement, et l'attractivité. "Il faut faire confiance aux territoires pour redresser le pays", plaide Hervé Morin, président de région.

0:00
0:00

"Arrêtez d'emmerder les Normands"

Autres doléances : la simplification, pour en finir avec les normes administratives envahissantes. "Arrêtez d'emmerder les Normands", résume Sébastien Lecornu, président de l'Eure :

0:00
0:00

Interrogé sur l'affaire Fillon, le président de région a indiqué : "certains ont la tentation d'aller voir ailleurs, chez Macron : je n'en serai pas". Ses acolytes ont refusé de s'exprimer sur ce sujet, craignant de brouiller le message du G6.


Réactions

Marommix

07 mars 2017 , 10:01
On pourrait s'étonner de voir des gens qui ont soutenu et soutiennent peut être encore m Fillon s'indigner des baisses de dotations de l'état, m Fillon prévoyant la même chose pour arriver à baisser le nombre de fonctionnaires dans les collectivités territoriales, ce qui ne serait qu'une mesure de bonne gestion d'ailleurs. Ceux qui se souviennent du discours de la fête de la pomme en 2015, ont en mémoire la promesse de m Morin d'économies de gestion à hauteur de 50 millions par la simple fusion, il semble bien qu'il n'en soit rien pour l'instant, et même que cela n'en prenne pas le chemin, on n'a toujours pas le plan de non remplacement des départs en retraite de m Morin et mieux encore, il titularise des gens qui étaient en CDD... Ces gens doivent compter sur l'amnésie de l'électeur, comme beaucoup de politiciens professionnels.
Signaler un contenu illicite

levillain

07 mars 2017 , 12:08
quand je les vois je pense à la comptine Pirouette, cacahuète ... Comment arrivent ils à gérer leur double personnalité: Les uns soutiennent Fillon avec son plan drastique, Les autres sont en attente pour savoir dans quel sens va tourner le vent, ... Mais tous sont d'accords pour avoir plus de sous, tout en dépensant moins, sauf pour leurs collectivités.
Signaler un contenu illicite
Réagir

1234
Tendance Live Cherbourg
Trophées Espoirs de l'Economie 2017
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques