Qui à la présidence du Conseil départemental de l'Orne?

Qui à la présidence du Conseil départemental de l'Orne?

Alain Lambert et son possible successeur à la présidence du Conseil départemental de l'Orne, Christophe de Balorre.

Le
Par :

L'annonce publique, lundi soir 9 janvier 2017, par le Président du Conseil Départemental de l'Orne, Alain Lambert, lors de ses voeux, qu'il réfléchit à transmettre sa fonction de président, ouvre les portes a bien des spéculations sur sa succession. Un seul fait est certain: les conseillers départementaux vont être appelés à voter pour élire ce successeur. Mais personne ne sait quand, car il y a les logiques, et les contraintes électorales…

Qui pour succéder à Alain Lambert à la présidence du Conseil Départemental de l'Orne? La question peut légitimement se poser depuis que l'intéressé a annoncé publiquement lors de ses voeux aux forces vives du département, lundi soir 9 janvier 2017, que son état de santé l'amenait à réfléchir à cette question.

Jérôme Nury?

La légitimité semblerait que logiquement, le premier vice-président de l'assemblée départementale, Jérôme Nury, soit candidat. Il en rêve depuis longtemps, tentative de putsch à l'appui en 2012. Mais Jérôme Nury président des Républicains de l'Orne, rêve aussi de devenir député de la troisième circonscription de l'Orne, celle de Flers/Argentan. Les deux mandats sont incompatibles à cause de la loi anti-cumul.

Une piste ce jeudi 12 janvier?

Cet avenir parlementaire s'offre d'autant plus à lui aujourd'hui que le député en place, le socialiste Yves Goasdoué, est confronté à la même contrainte anti-cumul, puisqu'il est le président de Flers'Agglo, structure dans laquelle il est très impliqué et dont il vient d'agrandir considérablement le territoire. S'il en est réélu président ce jeudi soir 12 janvier, ce sera un signe quant à son choix futur…

Jérôme Nury, député?

Ça n'est d'ailleurs sans doute pas un hasard si le PS de l'Orne a obtenu une dérogation de Paris, jusqu'au 2 février prochain, pour valider la candidature socialiste aux prochaines élections législatives sur cette circonscription. Jérôme Nury aurait alors une très forte chance d'être élu député, mais il ne pourrait alors pas être le nouveau Président du Conseil départemental de l'Orne.

La piste De Balorre?

La logique voudrait alors que ce soit l'actuel deuxième vice-président du conseil départemental, Christophe de Balorre, qui brigue la succession d'Alain Lambert. Depuis la convalescence de celui-ci (et même avant) Christophe de Balorre a été très présent lors des cérémonies et réunions publiques, pour le suppléer. C'est la rumeur qui court sur le terrain. Rumeur qu'a toutefois refusé de confirmer Alain Lambert à notre micro.

L'urgence d'attendre

On comprend mieux dans cet imbroglio que l'urgence, c'est sans doute d'attendre: attendre la décision d'Yves Goasdoué. Attendre l'officialisation de la candidature de Jérôme Nury à l'élection législative, voire le résultat de cette élection en juin. Mais ce sera alors l'été. L'état de santé d'Alain Lambert lui permet-il d'attendre le mois de septembre pour organiser l'élection de sa succession?

Davantage que la politique politicienne, le vrai arbitre du calendrier est sans doute l'évolution de l'état de santé du président.


1234
Participez au concours et remportez votre Petit Futé !
Participez au concours jeune reporter et tentez de gagner des cadeaux !
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques
A l'antenne

La nuit avec