Primaire : pour qui roulent les élus de gauche en Normandie ?

Primaire : pour qui roulent les élus de gauche en Normandie ?

Valérie Fourneyron, Jean-Michel Houllegatte, Jean-Pierre Godefroy,  Joaquim Pueyo, Frédéric Sanchez et Laurence Dumont, élus socialistes normands. © Tendance Ouest

Le
Par : Floriane Bléas

Cette semaine a lieu le premier débat télévisé organisé dans le cadre de la primaire de la gauche, jeudi 12 janvier 2017. En Normandie, les élus n'ont pas tous fait leur choix, loin de là. Tour d'horizon. 

Ils roulent pour Manuel Valls

Corinne Féret, sénatrice du Calvados, Guy Bailliart, député du Calvados, Jean-Michel Houllegatte, maire délégué de Cherbourg-Octeville (Manche), Geneviève Gosselin-Fleury, députée de la Manche, Luce Pane, députée de Seine-Maritime mais aussi Frédéric Sanchez, président de la Métropole de Rouen (Seine-Maritime). Ce dernier a du reste indiqué aimer "l'expérience et la posture". Point de vue partagé par Marc Massion, sénateur et maire de Grand-Quevilly, Valérie Fourneyron, députée de Seine-Maritime, et bien entendu Marie Le Vern, députée de Seine-Maritime et porte-parole de l'ancien Premier Ministre. Dans l'Orne, Yves Goasdoué, député maire de Flers, préside lui le comité de soutien à Manuel Valls, auquel adhère Joaquim Pueyo, député-maire d'Alençon.

Ils roulent pour Benoît Hamon

Laurence Dumont, députée du Calvados, Jean-Pierre Godefroy, sénateur de la Manche et Claudie Launoy, conseillère régionale de la Manche roulent pour Benoît Hamon. Laura Slimani, conseillère municipale à Rouen (Seine-Maritime) et présidente des Jeunes socialistes européens est par ailleurs l'une des porte-parole du candidat.

Ils roulent pour Sylvia Pinel

Sans surprise, Franck Guéguéniat, conseiller régional (Calvados) et Muriel Jozeau-Marigné, conseillère régionale (Manche) soutiennent la candidate du Parti radical de gauche.

Ne se prononce pas (ou pas encore)

"Je n'ai pas fait mon choix, je ne me prononce pas", indique sobrement Raphaël Chauvois, conseiller régional (Calvados). Benoît Arrivé, conseiller régional, maire de Cherbourg-en-Cotentin (Manche), a lui annoncé qu'il fera son choix au cours du mois de janvier 2017. En septembre dernier, il avait évoqué "une sensibilité historique pour Montebourg et Hamon".

Nicolas Mayer-Rossignol, conseiller régional (Seine-Maritime), ancien président de région Haute-Normandie, n'a lui pas encore fait son choix non plus. "Je choisirai mon candidat quand je connaîtrai les programmes de chacun". Même son de cloche pour son homologue, l'ancien président de la région Basse-Normandie, aujourd'hui conseiller régional (Orne) : Laurent Beauvais ne soutient à ce jour aucun candidat.

Position partagée par Hélène Mialon-Burgat, conseillère régionale (Calvados) : "Les débats de la primaire commencent juste. Je me ferai mon opinion en fonction de ce que les candidats proposeront. Et en fonction de leur capacité à gagner car je ne me résous pas à une victoire de la droite conservatrice que représente François Fillon." La maire socialiste de Mondeville (Calvados) annoncera finalement, mercredi 18 janvier 2017, son soutien et parrainage à Emmanuel Macron pour l'élection présidentielle du printemps prochain.

Dans l'Orne, Pierre Pavis, maire d'Argentan, a indiqué ne soutenir personne.

En Seine-Maritime, Estelle Grelier, conseillère régionale, a indiqué ne pas prendre position dans l'immédiat. De son côté, Christophe Bouillon, député, indique hésiter encore entre Manuel Valls et Benoît Hamon. Guillaume Bachelay, député, lui ne prendra pas position avant le premier tour : "À l'heure du choix essentiel au second tour, je dirai pour quel candidat je vote. Par fonction et conviction, je suis un militant de la primaire et je serai un militant de l'unité : de l'unité pour oeuvrer le moment venu au rassemblement." Nicolas Rouly enfin, premier secrétaire fédéral du PS en Seine-Maritime et ancien président du Conseil départemental, ne pas rendre public le vote qui sera le sien.

Ils soutiennent des candidats hors primaire de la gauche

Alain Tourret (PRG), député de Vire (Calvados), affiche son soutien à Emmanuel Macron tout comme Stéphane Travert, député de Coutances (Manche), conseiller régional.


1234
Tendance Live Cherbourg
Trophées Espoirs de l'Economie 2017
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques