Au coeur du 108, futur siège de la Métropole Rouen Normandie [PHOTOS] 

Au coeur du 108, futur siège de la Métropole Rouen Normandie [PHOTOS] 

Le dernier étage du 108 est une terrasse traversante offrant un panorama spectaculaire sur Rouen (Seine-Maritime).

Le
Par : Lucien Devôge

Une visite de chantier a été organisée mardi 13 décembre 2016 au 108, futur siège de la Métropole Rouen Normandie (Seine-Maritime) qui devrait être livré en mai 2017. L'occasion de pénétrer au coeur de ce bâtiment historique.

Depuis des mois, un nouveau bâtiment voit progressivement le jour sur les quais rive gauche à Rouen (Seine-Maritime). Le 108, futur siège de la Métropole, accueillera dès juin 2017, en bord de Seine, une grande partie des personnels de la collectivité locale. Mais, avant que le bâtiment, dont la construction coûte 25 millions d'euros, ne soit livré en mai 2017, des visites de chantier, notamment à l'attention des personnels qui vont y emménager, ont été organisées. Tendance Ouest eu l'occasion de pénétrer dans le bâtiment, mardi 13 décembre 2016.

Une façade aux multiples couleurs

Trois aspects frappent d'emblée. D'abord, l'allure générale du bâtiment, aux toitures inclinées, recouvertes de panneaux photovoltaïques. Mieux, ceux-ci prennent différentes couleurs selon la lumière du dehors. Tantôt rose, tantôt bleue, "la façade ne s'épuise pas au premier regard", se réjouit l'architecte Jacques Ferrier.

Des terrasses à tous les étages

Ensuite, la configuration intérieure. Dès le deuxième étage et jusqu'au sixième et dernier, le bâtiment bénéficie de patios extérieurs pour faire une pause. Résultat, au coeur même du site, il est possible de humer l'air extérieur. Le dernier étage est une terrasse traversante à lui tout-seul où il est possible d'embrasser tout Rouen d'un seul coup d'oeil. Le président Frédéric Sanchez ne s'y trompe d'ailleurs pas: "Le 108 est plus qu'un lieu de travail, c'est un espace de promotion du territoire. Nous pourrions faire venir des touristes sur le toit-terrasse pour leur raconter Rouen: sa cathédrale, son centre médiéval, son port, ses nouveaux quartiers. Il y a ici un panorama spectaculaire d'où l'on peut raconter l'histoire d'une ville qui se construit."

L'excellence écologique

Enfin, le côté écologique du bâtiment n'échappe pas au regard des passants puisque le siège de la Métropole sera recouvert de 2 000 m2 de panneaux photovoltaïques, en plus de la bonne isolation extérieure. Le 108 devrait répondre aux exigences de deux labels européens, PassivHaus et Bepos (bâtiment à énergie positive, qui produit de l'électricité).

Une rationalisation économique ?

Si la construction d'un tel site est coûteuse - l'opposition, vent debout contre son édification, qualifie d'ailleurs ce siège de Palais - elle doit permettre à la Métropole, à terme, de faire des économies. La location de l'immeuble Vauban, qui coûte 850 000€ par an à la Métropole et où travaillent aujourd'hui 139 agents, sera abandonnée. L'immeuble de l'Avalasse sera vendu en 2017 pour 1,4 millions d'euros et l'immeuble PCC fera l'objet d'une réaffectation en 2018. La Métropole ne gardera véritablement que l'immeuble Norwich, près de la Préfecture, où travaillent quotidiennement 238 agents, et le Hangar 108, où emménageront 313 employés. Un autre bâtiment, situé boulevard du Midi, a été racheté par la Métropole et pourrait à terme accueillir plusieurs équipes.

Selon la Métropole, la construction du siège sera amorti en 18 ans.

Galerie photos


1234
Tendance Live Cherbourg
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques