Saint-Lo, 7 °C / 13 °C

Le président de la Région Normandie Hervé Morin a annoncé mardi 29 novembre 2016 la création prochaine d'un nouveau parti politique. - Romain Flohic

Le 30 novembre 2016 à 15:57
Par : Lucien Devôge

Le président de la Région Normandie Hervé Morin a annoncé mardi 29 novembre 2016, à l'issue d'un comité exécutif du Nouveau Centre, qu'il dirige, et des Bâtisseurs de l'UDI, la création prochaine d'un nouveau parti politique. Décryptage.

Difficile de ne pas s'y attendre. Dimanche 27 novembre 2016, à l'issue du second tour de la primaire de la droite et du centre qui a vu la victoire de François Fillon, Hervé Morin, président du Nouveau Centre (composante de l'UDI) rallié à l'ancien Premier Ministre entre les deux tours, avait annoncé la couleur. Il mettait clairement en cause "les changements de pied permanents" du président de l'UDI, Jean-Christophe Lagarde, sans jamais le citer. Il s'interrogeait par la même occasion sur "la conduite de notre formation politique". Décodage : la rupture est consommée, la sécession est proche.

Se poser en fidèle de Fillon contre Lagarde "le juppéiste"

Cette sécession a été annoncée mardi 29 novembre 2016, deux jours seulement après la fin de la primaire. Hervé Morin, également président de la Région Normandie, a réuni en comité exécutif le Nouveau Centre et les Bâtisseurs de l'UDI, deux mouvements qui lui sont fidèles. Et l'élu centriste profite de la situation délicate de son rival Jean-Christophe Lagarde - il avait entraîné des centaines d'élus UDI derrière Alain Juppé et doit désormais se tourner vers François Fillon - pour accélérer le schisme et se montrer comme le soutien centriste indispensable à François Fillon : "Les forces centristes doivent constituer un des moteurs puissants de la campagne de François Fillon. Le centre doit savoir se montrer à la hauteur de l'enjeu et ne pas donner l'image des reniements et des revirements", désignant implicitement, une nouvelle fois, Jean-Christophe Lagarde.

Un nouveau parti et un pari pour 2017

Ce "moteur puissant", Hervé Morin l'imagine en dehors de l'UDI. Il convoque dimanche 11 décembre 2016 un congrès extraordinaire pour "consulter les adhérents, décider ensemble de leur destin" et "créer une nouvelle force politique". Son nom reste pour l'heure inconnu.

Le pari est risqué : les adhérents et élus centristes le suivront-ils au risque de perdre la force de frappe de l'UDI, tout cela sans connaître le succès de l'initiative de Hervé Morin ? Ce dernier tente in fine  de se mettre en position de force en vue des présidentielles et législatives 2017.

En présentant son nouveau parti comme le plus fidèle à François Fillon, il espère à terme un retour sur investissement : des circonscriptions pour ses élus et, pourquoi pas, des postes ministériels, éventuellement pour lui - même s'il assure être "président de la Normandie à 100%" - ou pour les poids lourds de son futur mouvement. Le tout, au nez et à la barbe de Jean-Christophe Lagarde.

Un centre déchiré

S'il est difficile de prédire l'avenir, une chose est certaine : le centre, une nouvelle fois, se divise entre un François Bayrou solitaire et un UDI déchiré entre ses différentes tendances.


Réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir

12345
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques